Les brasseurs belges envisagent une plainte auprès de la Cour Européenne

Les brasseurs belges envisagent une plainte auprès de la Cour Européenne

La Fédération des Brasseurs belges envisage de contester les nouvelles taxes françaises sur la bière auprès de la Cour Européenne de Justice. Selon l'organisation sectorielle, il s'agirait d'une forme de protectionnisme de la part des Français, car les taxes sur le vin par contre n’ont pas augmenté.

Le plus grand marché d’exportation

L’enjeu des brasseurs est immense, car la France est le principal client étranger de nos bières belges. Chaque année, un million d’hectolitres de bières « pils » et 2,5 millions d’hectolitres de bières spéciales traversent notre frontière sud, ce qui représente 20% de notre production nationale.


Cette production risque d’encaisser une fameuse gifle, car le gouvernement français de François Hollande augmente les accises sur la bière de 160%. Le tarif augmente par degré d’alcool de 2,75 euros à 7,2 euros aux 100 litres. Pour un casier de Duvel par exemple, cela représente 2,8 euros d’accises supplémentaires, plus la TVA à rajouter.

 

D’abord la Commission Européenne

Selon les brasseurs belges, l’augmentation des accises est en contradiction avec la libre circulation des marchandises en Europe, étant donné qu’il s’agit d’une mesure protectionniste qui concerne uniquement la bière (principalement importée) et non le vin (essentiellement produit au niveau local). Les brasseurs puisent leur courage dans une précédente prise de position de la Cour Européenne indiquant que la différence de prix entre le vin et la bière ne peut être trop importante suite à un régime fiscal différent.


La Commission Européenne émettra un jugement d’ici deux semaines. Le commissaire européen chargé de la fiscalité et des douanes, Algirdas Semeta, a néanmoins laissé entendre que le vin et la bière étaient deux produits bien distincts qui peuvent être taxés différemment. Si la réponse de la Commission n’est pas favorable aux brasseurs belges, ils iront frapper à la porte de la Cour Européenne de Justice.

 

 

Traduit par Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top