Les Brasseurs Belges introduisent une plainte contre la hausse des taxes françaises | RetailDetail

Les Brasseurs Belges introduisent une plainte contre la hausse des taxes françaises

Les Brasseurs Belges introduisent une plainte contre la hausse des taxes françaises

Suite à l’augmentation des accises sur la bière en vigueur depuis le 1er janvier 2013 en France, le secteur brassicole belge aurait subi une perte de 58,6 millions d’euros. La Fédération des Brasseurs Belges demande que l’Europe condamne cette taxe.

Un tiers de l’exportation vers la France

La France représente un marché particulièrement important pour le secteur brassicole belge : 60% de la production totale est destinée à l’exportation, dont un tiers vers la France. Les Brasseurs Belges estiment que la hausse des accises a ralenti la croissance des bières belges en France.


Entre 2008 et 2012 le chiffre d’affaires provenant de l’exportation vers la France avait progressé de 10,4% et en termes de volumes la croissance s’élevait à 4,75%. Par contre en 2013 on observe une régression tant du chiffre d’affaires  ( -7,68%) que du volume (-9,35%). Comparé au taux de croissance de 10,4% avant la hausse des accises, il serait  question selon les Brasseurs Belges d’une perte de 58,6 millions d’euros.


« Les chiffres sont pires que ce que nous avions prévu il y a six mois sur base de nos premières impressions », souligne Sven Gatz, directeur de la Fédération des Brasseurs Belges dans le journal De Tijd. La fédération juge que cette perte est entièrement attribuable à la hausse des accises, étant donné que les ventes de vin, elles, ont progressé.

 

Une plainte auprès des autorités européennes

Les Brasseurs Belges estiment que la taxe visait uniquement à protéger les viticulteurs français et que la limitation de la consommation d’alcool n’était qu’un faux prétexte. Par ailleurs les brasseurs étrangers sont soumis à des tarifs plus élevés que les brasseurs français.


C’est pourquoi les Brasseurs Belges ont décidé de déposer une plainte auprès de la Commission européenne ; une démarche qu’ils avaient déjà entreprise précédemment, mais la plainte n’avait pas été retenue à l’époque. « Je trouverais inadmissible que la Commission ne prenne pas ce dossier en considération. Certes la taxe est également valable pour les brasseurs français, mais en tant que petits brasseurs ils sont soumis à des tarifs moins élevés. D’autre part alors que le marché brassicole total en France régresse de 3%,  l’importation, elle, recule de 16%. Cela ne me semble pas logique », conclut Gatz.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.

Coca-Cola reste la marque mondiale favorite, tandis que les marques locales gagnent du terrain

17/05/2018

Coca-Cola, Colgate et Maggi sont les marques FMCG les plus populaires au monde, selon le dernier rapport de Kantar Worldpanel. Néanmoins les marques locales grignotent des parts de marché aux grands acteurs.

« Dans la catégorie des snacks la consommation est élastique » (Yannick Engelen, Mondelez)

17/05/2018

Dans les catégories impulsives comme les snacks ce ne sont pas tant les promotions qui assurent une croissance durable, mais plutôt une approche trade marketing judicieuse où fabricants et retailers se fixent les bonnes priorités, estime Mondelez.

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

17/05/2018

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.