Les coûts pèsent sur le bénéfice de Spadel

Les coûts pèsent sur le bénéfice de Spadel

En 2016 le fabricant de boissons belge Spadel a vu progresser son chiffre d’affaires de 3,5%. Toutefois le bénéfice est en baisse par rapport à 2015 en raison de coûts supplémentaires, notamment dans le domaine de la publicité.

Forte croissance en Belgique

Le chiffre d’affaires consolidé de Spadel en 2016 s’est établi à 250,4 millions d’euros, soit une croissance de 3,5%. « Cette hausse du chiffre d’affaires, malgré les conditions climatiques exceptionnellement favorables au cours du mois de juillet de l’année précédente, reflète à la fois la croissance du marché de l’eau embouteillée répondant à une demande des consommateurs pour des produits naturels et sain, la bonne performance de l’ensemble de nos marques sur leurs marchés respectifs, ainsi que le succès de nos innovations avec notamment la forte croissance de nos eaux aromatisées » , commente le groupe.

 

En Belgique le chiffre d’affaires a augmenté de 6,7%, grâce notamment au succès des petits formats nomades. Aux Pays-Bas le chiffre d’affaires a progressé de 1,1% pour cette même raison, alors qu’en France il est question d’une hausse de 1,8%. Le Royaume-Uni affiche la plus forte croissance : les marques de Spadel y ont progressé de 8,6%.


Investissement dans les boissons rafraîchissantes non pétillantes

Malgré ces bonnes performances, le résultat opérationnel a chuté de 18,1% à 25,1 millions d’euros. « Ce repli du résultat opérationnel résulte principalement des moyens publi-promotionnels conséquents qui ont été consacrés au lancement de la nouvelle gamme de limonades à base de 100% d’ingrédients d’origine naturelle au Benelux », explique Spadel.


En outre les frais généraux ont également augmenté, en raison de l’installation d’une ligne d’embouteillage aseptique et de l’automatisation des flux dans les espaces de stockage sur le site de Spa. Les charges exceptionnelles liées à l’acquisition du bulgare Devin AD ont également impacté le résultat opérationnel. Au bout du compte le bénéfice net s’est établi à 17,2 millions d’euros, soit une baisse de 18,1% par rapport à 2015.


En 2017 Spadel continuera de miser sur les boissons rafraîchissantes à base d’eau minérale naturelle. Ainsi au Benelux le groupe lancera une nouvelle génération de boissons rafraîchissantes non pétillantes, ce qui nécessitera un soutien commercial important.