Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

A partir du 13 décembre les commerces alimentaires et les établissements horeca seront obligés d’informer leurs clients de la présence d’allergènes dans les produits vendus. La grande majorité d’entre eux optent pour une communication orale.

Droit à l’information du consommateur

L’information fournie doit permettre aux consommateurs allergiques à certains ingrédients ou aliments (comme le gluten, les œufs, les noix, le poisson, les crustacés ou encore la moutarde) de décider s’ils peuvent oui ou non consommer le produit.


Cette obligation d’information pour les produits alimentaires non-préemballés entrera en vigueur à partir du samedi 13 décembre. Pour les produits préemballés cette réglementation est déjà d’application depuis un certain temps.


Selon le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), cette réglementation jusqu’à présent prêtait à confusion. Ainsi certains indépendants pensaient que l’information devait être mentionnée par écrit sur les étiquettes ou encore sur des panneaux. Ils craignaient également de devoir ainsi dévoiler leurs secrets de fabrication.


« Heureusement ce n’est pas le cas. Cette information peut également être communiquée oralement », précise Christine Mattheeuws, présidente du SNI. Toutefois les établissements horeca et les commerces alimentaires devront au moyen d’un panneau, d’une affiche, du menu ou autre, faire savoir à  leurs clients qu’ils ont la possibilité de demander ces informations.


Une enquête menée par le SNI auprès de 557 établissements horeca et commerces alimentaires révèle que 98% des répondants optent pour une communication orale, estimant qu’il serait irréalisable d’un point de vue administratif de transmettre toutes les informations par écrit.


68% des magasins alimentaires locaux disent être questionnés quotidiennement par leurs clients quant à la présence ou non de certains ingrédients et allergènes dans les produits mis en vente.


Obligation valable également online

Désormais le devoir de diligence dans le domaine alimentaire s’appliquera également aux ventes online : à partir du 13 décembre une fiche d’information mentionnant la composition du produit devra être disponible pour toute denrée alimentaire préemballée. Le consommateur pourra ainsi s’informer, même s’il ne peut vérifier physiquement le produit et son étiquette.


Si cette fiche d’information n’est pas disponible, le produit ne pourra plus être vendu via internet. Le non-respect de la réglementation aura donc des conséquences tant pour le fabricant que pour le retailer.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top