Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

Les commerces alimentaires informeront oralement leurs clients quant aux allergènes

A partir du 13 décembre les commerces alimentaires et les établissements horeca seront obligés d’informer leurs clients de la présence d’allergènes dans les produits vendus. La grande majorité d’entre eux optent pour une communication orale.

Droit à l’information du consommateur

L’information fournie doit permettre aux consommateurs allergiques à certains ingrédients ou aliments (comme le gluten, les œufs, les noix, le poisson, les crustacés ou encore la moutarde) de décider s’ils peuvent oui ou non consommer le produit.


Cette obligation d’information pour les produits alimentaires non-préemballés entrera en vigueur à partir du samedi 13 décembre. Pour les produits préemballés cette réglementation est déjà d’application depuis un certain temps.


Selon le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), cette réglementation jusqu’à présent prêtait à confusion. Ainsi certains indépendants pensaient que l’information devait être mentionnée par écrit sur les étiquettes ou encore sur des panneaux. Ils craignaient également de devoir ainsi dévoiler leurs secrets de fabrication.


« Heureusement ce n’est pas le cas. Cette information peut également être communiquée oralement », précise Christine Mattheeuws, présidente du SNI. Toutefois les établissements horeca et les commerces alimentaires devront au moyen d’un panneau, d’une affiche, du menu ou autre, faire savoir à  leurs clients qu’ils ont la possibilité de demander ces informations.


Une enquête menée par le SNI auprès de 557 établissements horeca et commerces alimentaires révèle que 98% des répondants optent pour une communication orale, estimant qu’il serait irréalisable d’un point de vue administratif de transmettre toutes les informations par écrit.


68% des magasins alimentaires locaux disent être questionnés quotidiennement par leurs clients quant à la présence ou non de certains ingrédients et allergènes dans les produits mis en vente.


Obligation valable également online

Désormais le devoir de diligence dans le domaine alimentaire s’appliquera également aux ventes online : à partir du 13 décembre une fiche d’information mentionnant la composition du produit devra être disponible pour toute denrée alimentaire préemballée. Le consommateur pourra ainsi s’informer, même s’il ne peut vérifier physiquement le produit et son étiquette.


Si cette fiche d’information n’est pas disponible, le produit ne pourra plus être vendu via internet. Le non-respect de la réglementation aura donc des conséquences tant pour le fabricant que pour le retailer.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold et Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America vont fusionner. L’entreprise fusionnée belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Back to top