Les conflits entre retailers et fournisseurs de plus en plus fréquents ? | RetailDetail

Les conflits entre retailers et fournisseurs de plus en plus fréquents ?

Les conflits entre retailers et fournisseurs de plus en plus fréquents ?

Les négociations entre fournisseurs et retailers ne se déroulent pas toujours sans heurts. Récemment encore un différend s’est produit entre Colruyt et Ab Inbev.  Depuis la tempête s’est calmée, mais il s’agit là d’un signe révélateur dans un secteur où les situations conflictuelles ne sont pas rares.

Colruyt vs. AB InBev

Cela n’aura échappé à aucun amateur de bière, fin de la semaine dernière dans tous les magasins Colruyt de notre pays plusieurs références du plus grand producteur de bière mondial AB Inbev faisaient cruellement défaut  dans les rayons, comme le communiquait le journal De Morgen.  Il y a quelques semaines en effet des négociations entre le discounter de Hal et le groupe brassicole louvaniste avaient tourné au vinaigre, confirment les deux parties. « Effectivement il y a quelques semaines Colruyt n’a pas recommandé un certain nombre de références », déclare-t-on chez AB Inbev.


AB Inbev n’a pas voulu révéler la cause de ce différend, mais déclare néanmoins que depuis le problème a été solutionné : « Etant donné que Colruyt est un client important et apprécié, nous avons réagi rapidement et entamé le dialogue. La gamme complète de nos produits est à nouveau disponible dans les magasins Colruyt. »


Boycottage dans les rayons

« Parfois il se passe des choses pendant les négociations », réagit-on à Hal. Mais ces’ choses’ semblent se produire de plus en plus souvent entre les fabricants et les distributeurs, comme récemment encore chez Albert Heijn qui exigeait une réduction supplémentaire à ses fournisseurs. « Le dynamisme du marché » ne facilite pas les relations entre les différents acteurs.


Bien que passés sous silence dans la communication, ce genre d’incidents,  où certains produits sont bannis des rayons, se produisent pourtant régulièrement, selon  Gino Van Ossel, professeur à la Vlerick Business School. Toutefois l’ampleur de ce boycott  peut varier d’une seule référence (un certain format d’emballage par exemple) à un portefeuille entier de marques.


Les distributeurs soignent leur image de prix

Selon Van Ossel  la fréquence de ces conflits augmente : « Le marché est plus agressif. Du côté des fournisseurs,  j’entends que les signatures de contrats à l’année sont plus rares. De plus en plus souvent les distributeurs et le producteurs  se réunissent environ tous les deux mois. »


Le professeur en retail estime qu’ il s’agit là d’une conséquence directe de l’importance accordée aux prix dans les  supermarchés. Chaque chaîne retail est attentive à son image de prix, d’où une concurrence accrue parmi les différents acteurs. Les prix varient davantage et par conséquent la pression envers les fournisseurs augmente.

 

En effet aujourd’hui  le distributeur veut – doit dans le cas de Colruyt – aligner ses prix à ceux de la concurrence.  C’est alors que le retailer se tourne vers son fournisseur. Soit ce dernier entre  dans le jeu  du retailer, soit il risque de perdre sa place dans les rayons.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.