Les conflits entre retailers et fournisseurs de plus en plus fréquents ?

Les conflits entre retailers et fournisseurs de plus en plus fréquents ?

Les négociations entre fournisseurs et retailers ne se déroulent pas toujours sans heurts. Récemment encore un différend s’est produit entre Colruyt et Ab Inbev.  Depuis la tempête s’est calmée, mais il s’agit là d’un signe révélateur dans un secteur où les situations conflictuelles ne sont pas rares.

Colruyt vs. AB InBev

Cela n’aura échappé à aucun amateur de bière, fin de la semaine dernière dans tous les magasins Colruyt de notre pays plusieurs références du plus grand producteur de bière mondial AB Inbev faisaient cruellement défaut  dans les rayons, comme le communiquait le journal De Morgen.  Il y a quelques semaines en effet des négociations entre le discounter de Hal et le groupe brassicole louvaniste avaient tourné au vinaigre, confirment les deux parties. « Effectivement il y a quelques semaines Colruyt n’a pas recommandé un certain nombre de références », déclare-t-on chez AB Inbev.


AB Inbev n’a pas voulu révéler la cause de ce différend, mais déclare néanmoins que depuis le problème a été solutionné : « Etant donné que Colruyt est un client important et apprécié, nous avons réagi rapidement et entamé le dialogue. La gamme complète de nos produits est à nouveau disponible dans les magasins Colruyt. »


Boycottage dans les rayons

« Parfois il se passe des choses pendant les négociations », réagit-on à Hal. Mais ces’ choses’ semblent se produire de plus en plus souvent entre les fabricants et les distributeurs, comme récemment encore chez Albert Heijn qui exigeait une réduction supplémentaire à ses fournisseurs. « Le dynamisme du marché » ne facilite pas les relations entre les différents acteurs.


Bien que passés sous silence dans la communication, ce genre d’incidents,  où certains produits sont bannis des rayons, se produisent pourtant régulièrement, selon  Gino Van Ossel, professeur à la Vlerick Business School. Toutefois l’ampleur de ce boycott  peut varier d’une seule référence (un certain format d’emballage par exemple) à un portefeuille entier de marques.


Les distributeurs soignent leur image de prix

Selon Van Ossel  la fréquence de ces conflits augmente : « Le marché est plus agressif. Du côté des fournisseurs,  j’entends que les signatures de contrats à l’année sont plus rares. De plus en plus souvent les distributeurs et le producteurs  se réunissent environ tous les deux mois. »


Le professeur en retail estime qu’ il s’agit là d’une conséquence directe de l’importance accordée aux prix dans les  supermarchés. Chaque chaîne retail est attentive à son image de prix, d’où une concurrence accrue parmi les différents acteurs. Les prix varient davantage et par conséquent la pression envers les fournisseurs augmente.

 

En effet aujourd’hui  le distributeur veut – doit dans le cas de Colruyt – aligner ses prix à ceux de la concurrence.  C’est alors que le retailer se tourne vers son fournisseur. Soit ce dernier entre  dans le jeu  du retailer, soit il risque de perdre sa place dans les rayons.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Back to top