Les détaillants alimentaires français lancent des abonnements payants

Shutterstock.com

En France, une nouvelle tendance semble se dessiner dans le paysage de la distribution alimentaire. Après Casino, Monoprix a maintenant également lancé une formule d'abonnement payant, en échange duquel les clients bénéficient d'une réduction sur l'ensemble de la gamme.

 

10 % de réduction

En 2019, Casino avait déjà tenté l’expérience : pour un forfait mensuel de 10 euros, les clients bénéficient d'une réduction de 10 % à chaque passage en caisse, rapporte Linéaires. Des exceptions sont prévues pour Cdiscount, les produits culturels, les articles de bijouterie, la parapharmacie et les carburants.

 

La souscription se fait via l'application Casino Max, qui gère le programme de fidélité du détaillant. Dans la continuité de la terminologie déjà utilisée chez Cdiscount, qui possède son propre programme de fidélité « Cdiscount à volonté », le nouvel abonnement a été baptisé « Casino Max à volonté ».

 

Au cours du premier mois suivant son lancement, Casino dit avoir enregistré 27 000 inscriptions au programme. En outre, la réduction obtenue grâce à l'abonnement est cumulable avec les promotions traditionnelles de la chaîne, comme les bons de réduction ou d'autres actions, sous réserve que la réduction ne dépasse pas les plafonds légaux.

 

Monopflix

Monoprix a également lancé son propre abonnement, « Monopflix », un clin d'œil évident à un célèbre service de streaming.  Les clients ont le choix entre trois tarifs : 9,9 euros pour un mois, 54,9 euros pour six mois ou 99,9 euros pour un an. Détail croustillant : Monoprix appartient au même groupe que Casino. Cela laisse à penser que l’entreprise de Saint-Etienne, au-dessus de Monoprix, a obtenu de bons résultats avec l'abonnement test.

 

Comme pour l’enseigne Casino, cette souscription garantit 10 % de remise immédiate sur tout l’alimentaire, l’entretien et l’hygiène, rapporte Linéaires. La réduction est valable en magasins et en ligne via le site Monoprix plus, qui donne accès à 30 000 références.

 

Avec les nouveaux abonnements, une nouvelle tendance semble se dessiner dans le paysage du commerce de détail alimentaire. Les abonnements payants étaient jusqu'à présent monnaie courante dans le commerce électronique non alimentaire, l'exemple le plus connu étant sans aucun doute Amazon Prime.