Les discounters grignotent des parts de marché aux supermarchés britanniques

Discounters knabbelen aan marktaandeel Britse supermarkten

Ces derniers mois les quatre principales chaînes de supermarchés au Royaume-Uni ont à nouveau perdu des parts de marché. Lidl, Aldi et Ocado sont les vainqueurs.


Morrisons le plus grand perdant

Ces douze dernières semaines le leader du marché Tesco a vu son chiffre d’affaires reculer de 1,6% par rapport à la même période un an plus tôt, affirme le European Supermarket Magazine. Néanmoins Tesco demeure le plus grand distributeur britannique avec une parte de marché de 27%. Sainsbury’s pour sa part est parvenu à limiter la baisse du chiffre d’affaires à 0,6% et détient dès lors une part de marché de 15,4%. Quant à Asda ses revenus ont diminué de 1,5%, tandis que Morrisons a vu chuter ses ventes de 2,7%. Les ‘quatre grands’ réunis détiennent ainsi une part de marché de 67,4%, soit un pourcent en moins que l’an dernier.


Mais le malheur des uns, fait le bonheur des autres, à savoir les discounters. Aldi et Lidl ont vu progresser leur chiffre d’affaires de respectivement 6,2% et 7,7%. Ainsi la part de marché d’Aldi s’élève à 8,1% et celle de Lidl 5,9%. Lidl en particulier a ouvert bon nombre de nouveaux magasins au Royaume-Uni au cours de l’année écoulée et a ainsi élargi sa clientèle, qui y a dépensé 19,3% de plus par visite comparé à l’an dernier.


Mais c’est Ocado, acteur de plus petite envergure, qui a enregistré la plus forte croissance. Le supermarché online a vu bondir son chiffre d’affaires de 12,6% et détient dès lors une part de marché de 1,4%. Sa clientèle a augmenté de 7% et le montant moyen par commande a grimpé de 1,93 livre (2,1 euros) par rapport à l’an dernier.