Les données de scanners des supermarchés utilisées pour le calcul de l’indice des prix

Les données de scanners des supermarchés utilisées pour le calcul de l’indice des prix

Fin janvier la Direction générale Statistique du SPF Economie utilisera pour la première fois des données de scanners des supermarchés pour déterminer l’indice des prix à la consommation.

Colruyt, Delhaize et Carrefour

A partir du 29 janvier le SPF Economie utilisera pour la première des données de scanners des ventes alimentaires chez Colruyt, Delhaize et Carrefour lors du calcul de l’indice des prix à la consommation. Le ministre fédéral de l’Economie Kris Peeters vient de confirmer l’accord conclu avec les partenaires sociaux concernant les adaptations relatives au calcul de l’indice, a fait savoir le cabinet.


Pour l’instant il est question de neuf groupes de produits qui représentent 3% du panier de l’indice : riz, farine, pâtes, produits de boulangerie, lait entier, lait demi-écrémé/écrémé, fromage, œufs et sucre. Grâce aux données de scanners les autorités pourront déterminer avec exactitude le prix demandé par groupe de produits : des observations de prix ou affichages erronés pourront ainsi être exclus.


« La nouvelle méthode donnera un indice basé sur des sources objectives, authentiques et fiables pour le calcul de l’évolution des prix », indique Peeters. Le ministre souligne également que l’utilisation de données de scanners ne sera pas influencée en cas de changement de comportement du consommateur : « La Direction générale Statistique utilise les chiffres de vente uniquement afin de mesurer la représentativité des produits dans un même panier ou afin de calculer un seul prix pour différentes sortes de produits appartenant à un même groupe. Les poids qui sont d’application restent les mêmes. C’est pourquoi les données de scanners mesurent uniquement l’évolution des prix et non pas les changements dans le comportement d’achat. »


Le vélo électrique dans le panier de l’indice, le lecteur mp3 supprimé

Par ailleurs la composition du panier de l’indice a été modifiée : certains produits moins révélateurs ont été supprimés (parce que nous les achetons moins) et remplacés pour une série de nouveaux venus. Parmi ceux-ci le très populaire vélo électrique, mais également la laine à tricoter, les écouteurs (casques), les puzzles, les Playmobil, la pâte à modeler et même des services pour chien, notamment la vaccination contre la rage ou l’implantation d’une puce électronique.


En revanche d’autres produits disparaissent du panier : le tissu pour robes (apparemment nous délaissons de plus en plus la couture), les lecteurs mp3, les modems wifi et routeurs, la location de châteaux gonflables, l’impression de photos digitales chez le photographe et les photocopies.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

Back to top