Les données de scanners des supermarchés utilisées pour le calcul de l’indice des prix

Les données de scanners des supermarchés utilisées pour le calcul de l’indice des prix

Fin janvier la Direction générale Statistique du SPF Economie utilisera pour la première fois des données de scanners des supermarchés pour déterminer l’indice des prix à la consommation.

Colruyt, Delhaize et Carrefour

A partir du 29 janvier le SPF Economie utilisera pour la première des données de scanners des ventes alimentaires chez Colruyt, Delhaize et Carrefour lors du calcul de l’indice des prix à la consommation. Le ministre fédéral de l’Economie Kris Peeters vient de confirmer l’accord conclu avec les partenaires sociaux concernant les adaptations relatives au calcul de l’indice, a fait savoir le cabinet.


Pour l’instant il est question de neuf groupes de produits qui représentent 3% du panier de l’indice : riz, farine, pâtes, produits de boulangerie, lait entier, lait demi-écrémé/écrémé, fromage, œufs et sucre. Grâce aux données de scanners les autorités pourront déterminer avec exactitude le prix demandé par groupe de produits : des observations de prix ou affichages erronés pourront ainsi être exclus.


« La nouvelle méthode donnera un indice basé sur des sources objectives, authentiques et fiables pour le calcul de l’évolution des prix », indique Peeters. Le ministre souligne également que l’utilisation de données de scanners ne sera pas influencée en cas de changement de comportement du consommateur : « La Direction générale Statistique utilise les chiffres de vente uniquement afin de mesurer la représentativité des produits dans un même panier ou afin de calculer un seul prix pour différentes sortes de produits appartenant à un même groupe. Les poids qui sont d’application restent les mêmes. C’est pourquoi les données de scanners mesurent uniquement l’évolution des prix et non pas les changements dans le comportement d’achat. »


Le vélo électrique dans le panier de l’indice, le lecteur mp3 supprimé

Par ailleurs la composition du panier de l’indice a été modifiée : certains produits moins révélateurs ont été supprimés (parce que nous les achetons moins) et remplacés pour une série de nouveaux venus. Parmi ceux-ci le très populaire vélo électrique, mais également la laine à tricoter, les écouteurs (casques), les puzzles, les Playmobil, la pâte à modeler et même des services pour chien, notamment la vaccination contre la rage ou l’implantation d’une puce électronique.


En revanche d’autres produits disparaissent du panier : le tissu pour robes (apparemment nous délaissons de plus en plus la couture), les lecteurs mp3, les modems wifi et routeurs, la location de châteaux gonflables, l’impression de photos digitales chez le photographe et les photocopies.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

Back to top