Les eaux aromatisées sont la nouvelle tendance soda

La popularité des eaux aromatisées progresse rapidement : aux Pays-Bas, elles enregistrent une part de marché de 20%, en Scandinavie, celle-ci monte à 50%. Les ventes en Belgique sont également en forte hausse.

Principal moteur de croissance du secteur des boissons

L’eau aromatisée est une catégorie de boissons qui connaît une forte croissance : bien que les eaux aromatisées appartiennent officiellement à la catégorie des boissons gazeuses, elles progressent beaucoup plus rapidement que leur groupe-mère. En Belgique, les ventes ont augmenté de 30% en 2016, de plus de 40% en 2017 et la tendance semble se poursuivre encore cette année, écrit VRT NWS. Ces boissons sont celles qui connaissent la croissance la plus rapide.

 

Les boissons, composées d’eau à 99% et d’un ou plusieurs arômes, sont surtout très populaires à l’étranger. En Belgique, la part de marché est encore limitée (près de 3,8%), mais les gens sont clairement en quête de boissons plus saines. « Ces dernières années, les gens ont été plus enclins à rechercher des produits moins sucrés », confirme David Marquenie, porte-parole de l’association sectorielle de l’Industrie belge des Eaux et Boissons rafraichissantes, la FIEV. L’eau aromatisée est le principal moteur de croissance et la seule catégorie qui progresse aussi vite.


L’acquisition par PepisCo de SodaStream ce mois-ci, connue pour ses appareils de production d’eau gazeuse et aromatisée, démontre l’importance croissante de cette catégorie. Comme les écoles en Flandre ne seront plus autorisées à proposer des boissons sucrées à partir de 2021, le potentiel de croissance en Belgique est très important. De plus, les eaux aromatisées ne sont pas concernées par l’augmentation de la taxe soda du début de cette année et les producteurs font pression pour que les eaux aromatisées soient entièrement exemptées de cette taxe.