Les effets de change affectent les résultats de Danone

Les effets de change affectent les résultats de Danone

Au cours du premier trimestre 2014 Danone a vu son chiffre d’affaires chuter de 5,2% ; une baisse attribuable entre autres aux effets de change défavorables. En données comparables par contre le groupe affiche une croissance de 2,2%.

Un chiffre d’affaires de 5,06 millions d’euros

Durant la période de janvier à mars le fabricant français de yaourt, d’eau, de nutrition infantile et de nutrition médicale a vu son chiffre d’affaires régresser de 5,2% à 5,06 millions d’euros. Ce résultat a été impacté par des effets de change défavorables de -8,9%, et ce principalement en Argentine, en Russie, au Brésil et en Indonésie. Néanmoins en données comparables le chiffre d’affaires progresse de 2,2%, un résultat légèrement en-deçà des attentes des analystes (2,30%)


Le directeur financier Pierre André Térisse indique par ailleurs que « l’inflation du prix du lait s’est maintenue au-delà des 10% » et que le groupe s’est vu contraint d’augmenter ses prix, ce qui a pesé sur les volumes vendus.


La nutrition infantile seule dans le rouge

Au niveau des divisions, seule la branche de la nutrition infantile est en recul en données comparables (-7,7%), toujours suite à l’affaire Fonterra. L’été dernier le fournisseur zélandais avait signalé un problème de botulisme ; ce qui après coup s’est avéré une fausse alerte, mais a néanmoins entraîné l’effondrement des ventes de lait en poudre en Chine.


Toutes les autres branches sont en progression : les produits laitiers frais +3,9% (malgré une baisse de volume de -3,7%), les eaux +8,9% (+5,4% en volume) et la nutrition médicale +5,2% (+4,3% en volume). Danone confirme ses prévisions pour l’ensemble de l’année 2014 et table sur une croissance du chiffre d’affaires comparable comprise entre 4,5% et  5,5% et une marge stable.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top