Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ? | RetailDetail

Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ?

Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ?

Les fabricants de produits alimentaires préemballées manipulent parfois le poids net de leurs produits afin d’augmenter leurs gains. C’est ce que conclut Test-Achats sur base d’un échantillon. La Fédération de l’Industrie Alimentaire (Fevia) pour sa part qualifie l’analyse de l’association de défense des consommateurs de « trop simpliste ».

Test-Achats : « Hausses de prix masquées »

«  Les fabricants de produits préemballés ont recours à toutes sortes de techniques pour tromper le consommateur et pour dissimuler des hausses de prix bien réelles. Certains commerçants vendant des produits en vrac augmentent leur profit en comptant le poids de l’emballage dans le poids du produit», affirme Test-Achats.


Les stratégies appliquées sont si discrètes que la plupart des consommateurs ne se rendent probablement pas compte qu’ils en ont moins pour leur argent. Pour différents produits contrôlés, Test-Achats a constaté un prix unitaire ayant progressé plus que les indices du SPF Économie et dont la hausse de prix avait été camouflée en adaptant le poids net et l’emballage.


« En 2005 les barres chocolatées Mars, Snickers et Twix pesaient respectivement 54, 60 et 58 grammes. En 2012, nous en étions à 45, 45 et 50 grammes dans un multipack, soit jusqu’à 15 grammes de moins par pièce. » Ce même type d’arnaque a été constaté pour les chips Pringles, les céréales (notamment de Carrefour) et les yaourts PUR. Test-Achats rappelle également le cas des pads de café Senseo, où le consommateur durant des années a été leurré quant à la quantité de café contenu dans les dosettes.


Fevia: « Des reproches unilatéraux et vagues »

La Fédération de l’Industrie Alimentaire (Fevia) estime que les propos de Test-Achats sont trop simplistes. « Il est facile de formuler ces reproches qui sont, du reste, unilatéraux et vagues», a réagi Chris Moris, directeur-général de la Fevia. « «Comparer les prix actuels avec ceux de 2005 n’est pas chose aisée. L’augmentation des prix répond en effet à d’autres facteurs, dont Test-Achats ne semble pas tenir compte, comme les coûts salariaux et celui des matières premières», ajoute-t-il.


«Le fait que des portions plus petites de certains produits aient débarqué sur le marché doit être relié à l’appel en ce sens des autorités pour des raisons de santé publique. C’est facile, après coup, pour l’association de critiquer cela», commente la Fevia.


A la critique de Test-Achats que de telles pratiques compliquent la comparaison des prix pour le consommateur, la Fevia répond que « les autorités ont introduit la mention obligatoire du prix unitaire sur tous les produits. Sur cette base, les clients peuvent comparer les prix. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

PepsiCo : hausse du chiffre d’affaires, plongeon du bénéfice

15/02/2018

Malgré un 4ème trimestre atone, durant lequel les snacks ont compensé les ventes en déclin de sodas, PepsiCo est néanmoins parvenu a clôturé 2017 avec une légère croissance du chiffre d’affaires. Par contre le bénéfice net a fondu.

Nestlé : croissance décevante en 2017

15/02/2018

Avec une croissance minime de 0,4% en 2017, le géant agroalimentaire suisse Nestlé a déçu les attentes des analystes.

« Trois remodelages en quatre ans ! »

15/02/2018

Si quelqu’un s’y connaît en matière de restyling et de remodelage de supermarchés, c’est bien Frederic Van Landeghem. Nous avons demandé à ce spécialiste en la matière d’éclairer notre lanterne.

« Aldi envisage une réunification Nord et Süd »

15/02/2018

Le discounter allemand Aldi envisage de réunir à nouveau sous le même toit les branches Aldi Nord et Aldi Süd, qui pour l’instant opèrent séparément. C’est ce que révèle un rapport que l’hebdomadaire Manager Magazin a pu consulter.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Back to top