Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ? | RetailDetail

Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ?

Les fabricants manipulent-ils les prix des aliments préemballés ?

Les fabricants de produits alimentaires préemballées manipulent parfois le poids net de leurs produits afin d’augmenter leurs gains. C’est ce que conclut Test-Achats sur base d’un échantillon. La Fédération de l’Industrie Alimentaire (Fevia) pour sa part qualifie l’analyse de l’association de défense des consommateurs de « trop simpliste ».

Test-Achats : « Hausses de prix masquées »

«  Les fabricants de produits préemballés ont recours à toutes sortes de techniques pour tromper le consommateur et pour dissimuler des hausses de prix bien réelles. Certains commerçants vendant des produits en vrac augmentent leur profit en comptant le poids de l’emballage dans le poids du produit», affirme Test-Achats.


Les stratégies appliquées sont si discrètes que la plupart des consommateurs ne se rendent probablement pas compte qu’ils en ont moins pour leur argent. Pour différents produits contrôlés, Test-Achats a constaté un prix unitaire ayant progressé plus que les indices du SPF Économie et dont la hausse de prix avait été camouflée en adaptant le poids net et l’emballage.


« En 2005 les barres chocolatées Mars, Snickers et Twix pesaient respectivement 54, 60 et 58 grammes. En 2012, nous en étions à 45, 45 et 50 grammes dans un multipack, soit jusqu’à 15 grammes de moins par pièce. » Ce même type d’arnaque a été constaté pour les chips Pringles, les céréales (notamment de Carrefour) et les yaourts PUR. Test-Achats rappelle également le cas des pads de café Senseo, où le consommateur durant des années a été leurré quant à la quantité de café contenu dans les dosettes.


Fevia: « Des reproches unilatéraux et vagues »

La Fédération de l’Industrie Alimentaire (Fevia) estime que les propos de Test-Achats sont trop simplistes. « Il est facile de formuler ces reproches qui sont, du reste, unilatéraux et vagues», a réagi Chris Moris, directeur-général de la Fevia. « «Comparer les prix actuels avec ceux de 2005 n’est pas chose aisée. L’augmentation des prix répond en effet à d’autres facteurs, dont Test-Achats ne semble pas tenir compte, comme les coûts salariaux et celui des matières premières», ajoute-t-il.


«Le fait que des portions plus petites de certains produits aient débarqué sur le marché doit être relié à l’appel en ce sens des autorités pour des raisons de santé publique. C’est facile, après coup, pour l’association de critiquer cela», commente la Fevia.


A la critique de Test-Achats que de telles pratiques compliquent la comparaison des prix pour le consommateur, la Fevia répond que « les autorités ont introduit la mention obligatoire du prix unitaire sur tous les produits. Sur cette base, les clients peuvent comparer les prix. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Belgique franchit le cap des 300 Express

24/04/2018

Demain soir, Carrefour fête l’inauguration de son 300ème Express en Belgique, le 92ème en région bruxelloise. Il s’agit d’un jalon d’autant plus important que ce nouvel Express Froissart redéfinit le concept de magasin destiné à une clientèle de passage.

Nestlé a perdu les quatre doigts KitKat

23/04/2018

La forme des ‘quatre doigts’ de la barre chocolatée KitKat n’est pas assez emblématique pour en donner le droit exclusif à Nestlé.  La Cour de justice européenne met ainsi fin à une longue bataille juridique entre KitKat et Leo

Filet Pur : Des poses torrides dans le rayon des produits frais

20/04/2018

Les experts météorologiques de RetailDetail Food prévoient déjà un été torride pour le secteur des FMCG.  Pourquoi ?  C’est ce que dévoile sans détours notre aperçu hebdomadaire sérieusement épicé.

L’UE vote une loi pour de meilleurs labels bio

20/04/2018

Le Parlement européen a adopté une loi règlementant le secteur bio de manière plus stricte, mais aussi plus juste et plus claire.  C’est notamment via un label bio et des règles d’importation que l’Europe veut soutenir la production bio nationale.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.