Les médias se délectent de la « crise du ketchup » aux États-Unis

Rosemarie Mosteller / Shutterstock.com

Aux États-Unis aussi, les restaurants se sont massivement tournés vers les formules à emporter, avec des commandes souvent accompagnées du typique sachet de ketchup. Une pratique qui n’est pas sans conséquences : même les grands fabricants comme Heinz peinent à répondre à la demande pour cet emballage particulier.

 

« Ketchup can't catch up »

Des journaux populaires comme USA Today au noble Wall Street Journal, la crise du ketchup fait couler beaucoup d’encre. Et les jeux de mots frivoles vont bon train, comme « ketchup can't catch up ». USA Today cite plusieurs restaurateurs qui redoublent d’inventivité : de la collaboration avec des marques moins connues au remplissage sur place de petits pots avec du ketchup en vrac.

 

Ce dernier élément démontre que le problème concerne un segment très spécifique du marché du ketchup : la pénurie touche particulièrement les mini-sachets de ketchup, faciles à inclure dans les commandes à emporter. Mais dans les établissements de restauration encore ouverts au public, comme c’est le cas dans de nombreux États, la transition vers ces petits sachets s’est accélérée. C'est en effet une recommandation du CDC, le Centre de contrôle des maladies, en matière d’hygiène.

 

Kraft Heinz reconnaît avoir des difficultés à répondre à la demande en sachets de ketchup, non par manque de ketchup mais par manque de capacité de production pour fabriquer les sachets. Depuis la flambée de la pandémie, l'entreprise a consenti de gros investissements pour augmenter cette capacité de 25% sur base annuelle. 

 

Augmentation des prix et de la part de marché

Bien sûr, cela a un impact sur le prix : le Wall Street Journal parle d’une augmentation des prix de 13% depuis janvier 2020. Selon les chiffres de Plate IQ, un bureau d’enquête sur le secteur horeca, les petits sachets ont donc en toute logique repris des parts de marché au ketchup en bouteille.

 

Chez nous, les amateurs de ketchup ne doivent cependant pas s'inquiéter outre mesure, les problèmes d'approvisionnement aux États-Unis n’ayant que peu voire aucun impact dans notre région. « Notre » ketchup Heinz est en effet produit aux Pays-Bas.