Les négociations concernant la vente de Continental Foods suspendues

Les négociations concernant la vente de Continental Foods suspendues
Facebook

La société d’investissement CVC a décidé provisoirement de ne pas vendre Continental Foods, la société mère de Devos Lemmens, notamment.  Les négociations avec un candidat intéressé ont échoué.

Des attentes différentes

C’est l’entreprise espagnole GB Foods qui en octobre s’était présentée comme principal candidat à la reprise de Continental Foods.  CVC espérait obtenir environ un milliard d’euro.  Ces négociations ont toutefois été suspendues : les attentes concernant le prix étaient trop disparates, et de plus, selon le journal De Tijd, GB Foods, qui fait partie de l’entreprise catalane Agrolimen, se trouve embringuée dans une situation politique incertaine en Espagne.


Pourtant, une reprise aurait été très intéressante pour GB Foods puisque les deux sociétés sont particulièrement complémentaires sur le plan géographique.  L’entreprise espagnole est surtout présente en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Russie et dans trente pays d’Afrique et du Moyen-Orient, alors que les produits de Continental Foods sont en vente en France, en Allemagne, en Belgique et dans les pays scandinaves.


CVC espérait également que cette reprise réussisse, car avec un prix de vente d’un milliard d’euros, l’entreprise visait plus du double du prix déboursé pour l’achat de Contintental Foods en 2013.  Depuis la reprise, le fonctionnement de l’entreprise s’est considérablement amélioré, ce qui a fait grimper le bénéfice d’exploitation de 50 millions d’euros à 81 millions d’euros avec un chiffre d’affaires équivalent.