Les Pays-Bas, principal marché des exportations alimentaires belges

Les Pays-Bas, principal marché des exportations alimentaires belges

Pour la première fois, les Pays-Bas devancent la France en tant que principal marché d’exportation de l’industrie alimentaire belge. C’est ce qu’annonce la fédération sectorielle Fevia, qui s’inquiète toutefois de la forte baisse de rentabilité de nos entreprises alimentaires.

Les Pays-Bas détrônent la France

Malgré un contexte économique difficile, l’industrie alimentaire belge a connu à nouveau une croissance durant l’année 2012. Le chiffre d’affaires par rapport à 2011 a augmenté de 1,8% à 46,6 milliards d’euros, indique la Fevia (Fédération de l’Industrie Alimentaire).


L’exportation principalement – représentant 24,3 milliards d’euros -  affiche une nette progression avec +5,1%. L’année dernière 52% des ventes de produits alimentaires belges ont été réalisées à l’étranger, principalement dans nos pays voisins, la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. Pour la première fois les Pays-Bas représentent le principal marché d’exportation de l’industrie alimentaire belge.


L’exportation vers les nouveaux États-membres de l’UE et vers des marchés plus éloignés, comme les USA et le Japon, est également en hausse. Même scénario dans les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) : « Ainsi, le Brésil représentait l’année dernière le quatrième pays de nos marchés lointains d’exportation et les exportations vers la Chine ont connu une forte croissance (+ 53 %) », précise la Fevia.


« Pilier de l’économie belge », mais …

En termes d’emploi, le secteur alimentaire avec ses 89.372 emplois affiche une croissance pour la deuxième année consécutive. Durant cette dernière décennie le secteur a connu une progression de 1,6%, alors que dans l’ensemble de l’industrie l’emploi a régressé de 21%. Le secteur alimentaire belge compte 4.768 employeurs.


Malgré ces bons résultats, la croissance du secteur est fortement mis sous pression par les frais salariaux et énergétiques élevés : selon les derniers chiffres disponibles de 2011, la rentabilité a baissé de 8,8% et le chiffre d’affaires sur le marché belge a diminué de 1,6% en 2012. Vu le ralentissement de la croissance depuis le deuxième semestre 2012, « l ’année 2013 s’annonce difficile », prévient la Fevia.


« Le secteur alimentaire assure de très belles performances économiques, tant sur le plan de l’emploi, des exportations et, in fine, de la balance commerciale. Mais ces performances ne sont pas tenables à long terme si aucune mesure structurelle n’est prise pour diminuer les coûts salariaux et énergétiques en Belgique », estime Bernard Deryckere, président de la Fevia. « Ces mesures sont urgentes, si nous voulons garantir les perspectives d’avenir de l’industrie belge. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top