Les prix alimentaires en hausse de 2,7% par rapport à l’année dernière | RetailDetail

Les prix alimentaires en hausse de 2,7% par rapport à l’année dernière

Les prix alimentaires en hausse de 2,7%  par rapport à l’année dernière

Le prix des pommes de terre, des légumes et des fruits a augmenté d’un cinquième au cours de l’année écoulée, indique le baromètre des prix de Test-Achats. Le panier des denrées alimentaires coûte globalement 2,7% de plus par rapport à l’année dernière. Toutefois ce chiffre général cachent parfois de grandes différences.

Forte augmentation de prix pour les aliments non transformés

Les produits alimentaires non transformés ont connu des hausses de prix importantes : +11% pour les fruits, +21% pour les légumes frais, avec en tête les brocolis (+78%), les choux-fleurs (+49%) et les pommes de terre (+37%). Au rayon boucherie les prix grimpent également (+3,6%), principalement suite à la hausse de prix de la viande de porc et de bœuf (respectivement +9% et 8,5%).


En contrepartie les prix des aliments transformés ont baissé de 0 ,3%, grâce aux produits de marque devenus meilleur marché de 1,7%. En revanche les prix des marques de distributeur ont augmenté de 1% et ceux des marques premiers prix de 2%. Dans cette catégorie les pâtes ont connu la plus forte hausse (près de 15%), ainsi que les pâtes à tartiner (+5%), qui laisseront certainement un arrière-goût amer au consommateur.


Prix quasiment identiques pour les marques ‘premiers prix’

Test-Achats indique également que les prix de certains produits de base des marques ‘premiers prix’ sont souvent identiques dans les trois grandes chaînes de supermarchés (Carrefour, Colruyt et Delhaize), avec parfois un cent de différence tout au plus.


« Le 8 novembre, nous notions encore que le lait demi-écrémé (brique) en « premier prix » coûtait 0,49 €, soit le même prix partout. Le café moulu (500 g.) en « premier prix » coûtait partout 2,99 €. Pour l’huile de friture (2 litres) en « premier prix », nous avons noté 2,69 € chez Carrefour et Delhaize, et 2,68 € chez Colruyt. Le yaourt maigre (8 x 125 g.) en « premier prix » coûtait exactement 0,99 € dans les 3 enseignes », a constaté Test-Achats.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.

Carrefour et Tencent ouvrent un magasin high-tech à Shanghai

22/05/2018

Dans le concept de magasin ‘Le Marché’ qui vient d’ouvrir ses portes, le premier résultat d’un récent partenariat entre Carrefour et Tencent, les clients peuvent payer par reconnaissance faciale aux check-out sans personnel.

Carrefour dévoile des détails de son plan de transformation

22/05/2018

La santé et la numérisation sont les fers de lance des projets de Carrefour Belgique. Les clients iront chercher ou rapporter les commandes online dans tous les magasins Express. Le non-food fait place au bio et à l’horeca dans les hypermarchés.

Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.