Les produits laitiers, une affaire de supermarchés par excellence

Les produits laitiers, une affaire de supermarchés par excellence

En 2014 le Belge a mangé en moyenne 1 kg de fromage par mois et a bu près d’un litre de lait par semaine. Le consommateur opte de plus en plus pour les produits laitiers sous marques propres des supermarchés, principalement dans le rayon lait où les marques maison règnent en maître.

Les dépenses en produits laitiers en hausse de 3,3%

Contrairement au marché alimentaire global, qui l’an dernier a reculé de 0,8%, les dépenses en produits laitiers ont augmenté de 3,3%. Une augmentation qui s’explique non seulement par la hausse du prix du lait, mais également par la consommation accrue de lait chocolaté et de yaourt. C’est ce que révèlent les chiffres du VLAM (Office Flamand d'Agro-Marketing), qui fait suivre en permanence les achats pour consommation à domicile d’un panel de 5.000 ménages belges par GfK PanelServices Benelux.


En 2014 le Belge a acheté 50,6 litres de lait et autres boissons à base de lait (+0,2%) et 3,8 litres de boissons végétales (+17%), dont des boissons à base de soja et de riz, pour lesquels il a dépensé respectivement 45,83 euros (+1,3%) et 7,01 euros (+11%).


En outre le consommateur belge l’an dernier a acheté environ 12 kg de fromage (hormis le fromage blanc) pour un montant total de 114 euros. Il s’agit d’une croissance de 0,7% en termes de volume et de 1,4% en termes de prix. Ainsi les dépenses globales ont augmenté de plus de 2%. En Flandre on note une hausse de respectivement 2% et 3,7%.


Le lait des marques de distributeurs très prisé

Pas moins de 86% de la totalité du lait vendu a été acheté dans des emballages d’un litre, bien que les emballages d’un demi-litre gagnent du terrain (de 5,5% en 2008 à 7,2% en 2014). Les briques sont de loin l’emballage le plus populaire avec plus de 76% du volume de lait vendu, alors que les bouteilles en plastique et en verre sont en recul.


La part des marques de distributeurs dans les ventes de lait reste importante avec plus de 79%. Le lait est donc une affaire de supermarchés par excellence, sachant que plus de 94% du lait est acheté en supermarché (‘Dis 1’, hard discount et supermarchés de proximité). Tant le leader du marché ‘Dis 1’ (Carrefour, Delhaize, Colruyt, Cora, Match, Makro, Champion) que le hard discount ont gagné du terrain : ‘Dis 1’ détient 46,9% des ventes de lait, suivi du hard discount avec 38,3%. Les supermarchés de proximité ont reculé de 10% en 2013 à 9,2% en 2014.

 

Tendance à la baisse pour les fromages belges

Dans le segment des fromages le hard discount et Dis 1 sont les vainqueurs de 2014 : le hard discount a atteint une part de marché de 32% et est le grand gagnant à terme, mais Dis 1 reste le leader du marché avec 46,6%. Les supermarchés de proximité ont perdu du terrain sur le marché du fromage, bien qu’on observe une légère hausse dans le segment des fromages belges.


Toutefois les fromages belges ne suivent pas la tendance ascendante du marché : leur part en termes de volume a diminué de 1,1 point de pourcentage à  16,9% et de 1,3 point de pourcentage à 20,7% en termes de valeur. Ceci s’explique en grande partie par le fait que les fromages belges sont sous-représentés dans le hard discount.


Par ailleurs on observe une différence géographique : la part de marché du fromage belge est plus élevée dans le nord que dans le sud du pays. Bien que le Wallon achète plus de fromage que le Flamand, ce dernier proportionnellement est plus friand de fromages belges. En Flandre la part de marché des fromages belges s’élève à 19,7% en termes de volume et à 24% en termes de dépenses. En Wallonie ce pourcentage s’élève à respectivement 15% et 17,5%.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top