Les produits préemballés contiennent souvent moins que le poids affiché

Les produits préemballés contiennent souvent moins que le poids affiché

Une étude contrôlant le poids des produits préemballés dans les supermarchés révèle que dans un cas sur cinq le contenu est inférieur à celui mentionné sur l’emballage. Dans la majeure partie des cas il s’agit d’erreurs dans le processus de production.

Davantage de contrôles

Ces cinq dernières années le Service métrologique du SPF Economie a effectué 2.694 contrôles et a constaté 438 infractions. C’est pourquoi cette année les contrôles ont été intensifiés : « Nous remarquons d’ailleurs qu’en multipliant les contrôles cette année, nous avons constaté davantage d’infractions : durant les six premiers mois de 2017 nous avons constaté 160 infractions sur 714 contrôles. Ce qui laisse à penser qu’il s’agit d’un problème très répandu », commente la députée Leen Dierick (CD&V). Durant la deuxième moitié de l’année 500 contrôles supplémentaires sont prévus.


Il est rare que les contrôles interviennent à la demande du consommateur : durant la première moitié de 2017 seuls deux plaintes ont été enregistrées. « Grâce à la vigilance de certains consommateurs l’Inspection économique peut effectuer des contrôles ciblés afin de vérifier si le contenu réel correspond à ce qui est mentionné sur l’emballage. Mais nous ne pouvons nous attendre à une telle vigilance de la part de tout le monde », explique Dierick. « Néanmoins nous devons veiller à ce que le consommateur ne soit pas trompé et qu’il en ait pour son argent. Il faut donc augmenter les contrôles. »


Emballage inclus dans le poids

Par le passé Test-Achats a déjà réalisé une étude similaire et est arrivé aux mêmes conclusions. Dans la plupart des cas il s’agissait d’une erreur dans le processus de production par un mauvais réglage des appareils, mais dans certains cas il était bel et bien question de fraude. Ainsi certains fabricants de pralines préemballées incluaient l’emballage dans le poids total, ce qui n’est pas réglementaire.


Les entreprises en infraction écoperont d’un avertissement ou d’un procès-verbal. Ces dernières années le nombre de procès-verbaux a considérablement augmenté : cette année il y en déjà eu davantage que sur l’ensemble de l’année 2016.