Les projets américains de Lidl constituent-ils une menace pour Delhaize ?

Les projets américains de Lidl constituent-ils une menace pour Delhaize ?

La future entrée de Lidl aux Etats-Unis pourrait affecter les magasins de Food Lion (Delhaize), estiment les analystes de Barclays dans un récent rapport. Bien que Delhaize semble bien armé pour résister.

 

Une expansion fulgurante

Jusqu’à présent l’expansion internationale fulgurante de Lidl s’était limitée à l’Europe. Bien que le discounter n’ait ouvert son premier magasin hors Allemagne qu’en 1988, aujourd’hui le groupe est  actif dans 26 pays  et ses activités internationales représentent 66% du chiffre d’affaires.


Outre l’Allemagne, son marché domestique, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, la Pologne, les Pays-Bas et l’Espagne sont les principaux marchés du retailer, selon les calculs de Barclays. D’après les analystes, le Royaume-Uni, l’Espagne et la Pologne offrent encore un sérieux potentiel de croissance.


Ajoutons à cela les ambitieux projets d’expansion de Lidl en Belgique. Par ailleurs selon les chiffres d’IGD, Lidl Belgique durant l’exercice comptable décalé 2014-2015 a réalisé un chiffre d’affaires de 1,85 milliard d’euros et devrait atteindre un chiffre d’affaires de 2,04 milliards d’euros d’ici 2017.


Menace potentielle

Schwarz, la maison mère de Lidl, ne manque pas d’ambition et vise une croissance de plus de 25% d’ici 2020, ce qui implique une expansion, également hors Europe.


La décision de Lidl de démarrer aux Etats-Unis en 2018 constitue un tournant dans la stratégie du retailer. Le siège principal se situe en Virginie et quelque 80 futurs emplacements de magasins auraient déjà été sélectionnés dans huit états le long de la côte est.


Ainsi Lidl débarque sur le terrain de Food Lion. Par ailleurs Aldi – qui a repris la chaîne Bottom Dollar de Delhaize – a également des projets d’expansion le long de la côte est. La menace potentielle des hard discounters dans cette région serait l’une des raisons de la fusion entre Delhaize et Ahold.

 

Impact limité

Selon le rapport, l’impact pourrait néanmoins rester limité. Dans des pays tels que la Serbie, la Roumanie et la Belgique, Delhaize a prouvé qu’il pouvait faire face à des casseurs de prix. Ce qui est valable aussi aux USA, où Food Lion affiche de meilleurs chiffres comparables que son plus grand concurrent Wal-Mart.


De plus le comportement d’achat aux Etats-Unis change : les catégories, telles que le frais et le health & wellness y ont le vent en poupe. Le nouveau concept Food Lion, avec son slogan ‘Fresh, Easy & Affordable’ est mieux armé que les hard discounters pour répondre à cette tendance. Et enfin la fusion avec Ahold engendrera des avantages d’achat aux Etats-Unis.