Les réductions de prix affectent la rentabilité de Delhaize

Les réductions de prix affectent la rentabilité de Delhaize

Pour le troisième trimestre la chaîne de supermarchés Delhaize affiche un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros pour l’ensemble du groupe, soit une hausse de 9,1% (à taux de change réels) par rapport aux 5,3 milliards d’euros réalisés durant la même période en 2011. A taux de change identiques, la croissance des revenus s’élève à 1,6%. Delhaize attribue ces résultats à sa politique de réduction de prix, qui néanmoins a un impact sur sa rentabilité.

Une croissance positive des revenus

Dans ses magasins belges Delhaize enregistre un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros pour le troisième trimestre, une hausse de 0,4% par rapport à 2011, suite à la progression du chiffre d’affaires comparable de 0,6% et à la contribution de nouveaux magasins partiellement compensées par un effet calendrier négatif de 1,2%.


Durant le troisième trimestre les revenus de Delhaize America, le centre de gravité du groupe, ont augmenté de 10,2% à 3,829 milliards d’euros. En dollars par contre les revenus ont diminué de 2,4%. Ce recul est attribuable en grande partie à la fermeture de 126 magasins, combiné à une déflation des prix. Sur base comparable le chiffre d’affaires a diminué de 1,6%.


Dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie par contre Delhaize affiche de bonnes performances. Les ventes y ont progressé de 24,8% à taux de change identiques, principalement suite à l’acquisition de la chaîne serbe Maxi. Hormis Maxi les revenus ont augmenté de 9,9%.


La rentabilité sous pression

Toutefois la progression du chiffre d’affaires global ne se traduit pas dans le bénéfice d’exploitation. Suite à la politique de réduction des prix appliquée par le distributeur, la marge brute pour la totalité du groupe a diminué de  près d’un pour cent à 24,5%. Pour l’ensemble de l’année Delhaize prévoit un bénéfice d’exploitation en baisse de 20% par rapport à 2011.


Durant le troisième trimestre 2012 Delhaize a néanmoins réalisé un bénéfice net de 199 millions d’euros, soit une augmentation de près 50% par rapport aux 133 millions d’euros réalisés durant la même période en 2011. Cette hausse est attribuable principalement au règlement favorable de questions fiscales aux Etats-Unis, qui a donné lieu à la comptabilisation d’un produit d’impôt de 47 millions d’euros.

 

Repositionnement de Food Lion

Pierrre-Olivier Beckers, Administrateur Délégué du Groupe Delhaize, s’est montré satisfait des performances réalisées aux USA. Les résultats engendrés par le repositionnement de sa filiale Food Lion,  qui s’adressera dorénavant à un segment de marché inférieur, sont encourageants. Pour les magasins déjà repositionnés le chiffre d’affaires est en légère hausse. La nomination de Roland Smith en tant que CEO de Delhaize America devrait accélérer ces transformations.


Quant à la Belgique, Beckers constate que les circonstances économiques et concurrentielles ne se sont pas améliorées. Il estime que la crise persistante affectera également les résultats d’exploitation au quatrième trimestre. « Même si nous ne sommes pas satisfaits de l’évolution de notre part de marché, nous sommes encouragés par le deuxième trimestre consécutif de croissance positive du chiffre d’affaires comparable », déclare Beckers.


Pour le Sud-Est de l’Europe et l’Asie, Beckers se dit satisfait : «  Nos initiatives portent leurs fruits et ont permis une croissance solide des revenus et une amélioration de la  rentabilité. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: