Les résultats semestriels de Delhaize dépassent les attentes

Les résultats semestriels de Delhaize dépassent  les attentes

Les résultats semestriels annoncés ce matin par Delhaize dépassent les attentes des analystes :  le chiffre d’affaires est en légère hausse et en Belgique le groupe réalise sa première croissance trimestrielle depuis le quatrième trimestre 2010. En revanche le bénéfice est en recul de 12%.

Belgique : première croissance depuis le quatrième trimestre 2010

(en millions d'euros)2e trim 20112e trim 2012+/-
CA Etats-Unis 3393 3686   +8,6%
(en $ -3,1%)
CA Belgique 1221 1225   +0,4%
CA Eur S-E + Asie   493   784 +58,8%
CA total 5107 5695 +11,5%
Bénéfice d'exploitation   209   184 -12,0%
Bénéfice net   117     87 -25,6%

En Belgique les ventes ont augmenté d’un peu plus d’1%, contrairement aux prévisions des analystes (-0,6%). Pourtant  la marge bénéficiaire sur le marché belge (représentant un cinquième du chiffre d’affaires de groupe) est en légère régression.

 

Delhaize attribue le recul de cette marge aux prix d’achat plus élevés et à  la hausse des coûts salariaux, conséquences de l’inflation et de l’indexation salariale automatique.

 

Etats-Unis : une baisse moins importante que prévue

Aux Etats-Unis – représentant 65% du chiffre d’affaires du groupe avec les chaînes de supermarchés Food Lion, Hannaford et Sweetbay – les ventes dans les magasins ouverts depuis plus d’un an ont diminué de -0,6% durant le semestre dernier ; résultat supérieur toutefois au -1% prévu par les analystes. Ce léger recul n’inclut pas les 126 magasins fermés au mois de février de cette année.

 

En Amérique Delhaize continue à être confronté à une lourde concurrence, notamment de Walmart, ce qui a souvent contraint le groupe à diminuer ses prix. La marge bénéficiaire a chuté d’1% (de 4,3% à 3,3%), son niveau le plus bas depuis plus de 10 ans.  « La tendance des volumes – bien que toujours négative - s'est améliorée pour le deuxième trimestre consécutif, principalement suite au repositionnement de l'enseigne Food Lion », indique le groupe.

 

L’Europe du Sud affiche une forte croissance

Les revenus dans le Sud-Est de l’Europe et en Asie  ont progressé de 64% à taux de change identiques, principalement grâce à la reprise de Delta Maxi. « Hormis Delta Maxi, les revenus ont continué de progresser fortement dans l'ensemble du secteur avec une croissance solide du chiffre d'affaires comparable en Roumanie et une croissance continue des revenus en Grèce », explique Delhaize, et ce « malgré l'environnement économique difficile, surtout en Grèce. »

 

Delhaize multiplie ses efforts

« Même si nous avons fait des progrès au niveau de nos initiatives de croissance, nous continuons à être confrontés à un environnement commercial difficile », commente Pierre-Olivier Beckers, administrateur délégué du Groupe Delhaize. « Par conséquent, nous avons décidé de redoubler nos efforts et d’augmenter notre attention afin de stimuler une croissance durable de notre chiffre d'affaires et d’augmenter la valeur pour les actionnaires. » Ce matin cette conclusion a d’ores et déjà été  accueillie avec enthousiasme par les investisseurs :  le cours de l’action a progressé de plus de 6%.

 

Le distributeur affirme qu’il « dépassera son programme d’économies annuelles brutes de coûts 2010-2012 en cours et atteindra 550 millions d’euros d'ici la fin de cette année. »  En outre Delhaize prépare un nouveau plan pluriannuel visant à améliorer l’efficacité.

 

« Nous confirmons nos prévisions pour l'année complète d'une diminution de notre bénéfice d'exploitation sous-jacent compris entre 15% et 20% à taux de change identiques, mais nous prévoyons que nos résultats se situeront dans le bas de la fourchette en raison de la poursuite des investissements en prix et de la concentration de nos efforts sur le client », précise le groupe.

 

A la fin du deuxième trimestre 2012 le Groupe Delhaize comptait 3.365 magasins et employait quelque 158.000 personnes au niveau mondial.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top