Les substituts de viande ont le vent en poupe

Les substituts de viande ont le vent en poupe

Les substituts de viande ont le vent en poupe
Shutterstock

Ces trois dernières années, la vente de substituts de viande a augmenté de pas moins de 40%.  Depuis, un quart des ménages belges achète de temps en temps un substitut de viande et l’offre de ces produits s’est fortement diversifiée.

Une offre accrue

 « L’offre de produits végétariens a énormément progressé ces dernières années », confirme Nena Baeyens de l’organisation végétarienne EVA au journal De Standaard.  « L’espace que les supermarchés y consacrent, est en croissance rapide.  Les grandes entreprises prennent également le train en marche, comme le producteur de viande Aoste qui est le premier à lancer une gamme de charcuterie végétarienne. »


Il n’est donc pas étonnant que les supermarchés veuillent consacrer davantage d’espace commercial aux substituts de viande : l’année dernière, le chiffre d’affaires de l’alimentation végétarienne chez Carrefour a augmenté de 25%.  Cette année, le groupe s’attend également à une forte croissance dans ce domaine.  « Parce que les gens sont de plus en plus nombreux à remplacer la viande et le poisson par des produits végétariens.  Il y a quelques années, nous pensions que ce n’était que les végétariens qui achetaient les produits végétariens.  Aujourd’hui, nous misons sur tout le monde », explique le porte-parole Baptiste Van Outryve.  Même son de cloche chez Delhaize : le chiffre d’affaires des produits végétariens y a progressé de 10%, les produits végétaliens y ont même enregistré une croissance de 20%.


D’autre part, les petites entreprises profitent également de cette montée en puissance du végétarisme.  Le bénéfice de De Hobbit, une entreprise qui produit de l’alimentation végétale, a triplé au cours des six dernières années.  Chez Vers et Veggie, des entreprises qui produisent des repas végétariens, le bénéfice a même été multiplié par vingt en quelques années.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.

Coca-Cola reste la marque mondiale favorite, tandis que les marques locales gagnent du terrain

17/05/2018

Coca-Cola, Colgate et Maggi sont les marques FMCG les plus populaires au monde, selon le dernier rapport de Kantar Worldpanel. Néanmoins les marques locales grignotent des parts de marché aux grands acteurs.

« Dans la catégorie des snacks la consommation est élastique » (Yannick Engelen, Mondelez)

17/05/2018

Dans les catégories impulsives comme les snacks ce ne sont pas tant les promotions qui assurent une croissance durable, mais plutôt une approche trade marketing judicieuse où fabricants et retailers se fixent les bonnes priorités, estime Mondelez.

Réduction supplémentaire chez Whole Foods pour les membres d’Amazon Prime

17/05/2018

Désormais les membres Amazon Prime bénéficient d’une réduction de 10% sur de nombreux produits chez Whole Foods, la chaîne de supermarchés rachetée l’an dernier par l’e-tailer américain. Les experts voient dans ce rapprochement une double stratégie.