Les supermarchés appellent au shopping en solo

Les supermarchés appellent au shopping en solo
Photo : Shutterstock.com

Maintenant que le coronavirus est à nouveau fortement en hausse, les grandes chaînes de supermarchés demandent à leurs clients de faire autant que possible leurs courses seuls et d’éviter les heures d’affluence.

 

Appel chaleureux

Hier, Colruyt Group a invité ses clients à faire leurs achats seuls, dans la mesure du possible. Mais il ne s’agit en aucun cas d’une obligation. Le directeur des opérations, Marc Hofman, parle dans De Standaard d’un « appel chaleureux à nos clients ». La chaîne de magasins veut ainsi ralentir la propagation du virus et réduire la pression sur le personnel. « Pour nous, cette décision est conforme aux règles déjà en vigueur dans nos magasins et que tout le monde, clients et employés, doit observer plus strictement », déclare Hofman. Mercredi, un magasin Colruyt à Anderlecht a dû fermer après la contamination de sept employés

 

Outre la recommandation de venir seul, Colruyt rappelle qu’il est toujours obligatoire de prendre un caddie. C’est un moyen naturel de maintenir la distance physique nécessaire. Les petits magasins, où les chariots sont également autorisés, font exception. Néanmoins, le nombre de chariots et de caddies reste limité, de sorte qu’il n’y ait jamais trop de clients dans le magasin. « Nous allons informer nos clients par différents canaux de communication, tels que des affiches en magasin et les réseaux sociaux. Toutes nos mesures ont en fin de compte un seul objectif : faire passer la santé de nos clients et de nos employés avant tout. »

 

D’autres grands distributeurs comme Carrefour et Delhaize font également appel à la bonne volonté et à la civilité de leurs clients. Delhaize compte non seulement sur eux pour qu’ils viennent de préférence faire leurs courses seuls, mais leur demande également de diviser leurs courses et d’éviter les heures d’affluence (matin et soir). « De cette façon, nous pouvons éviter l’afflux et réduire la pression sur le personnel », explique le porte-parole, Roel Dekelver.