Les supermarchés bientôt obligés de reprendre les emballages de boissons vides ?

Les supermarchés bientôt obligés de reprendre les emballages de boissons vides ?

Si la Flandre introduit une consigne sur les bouteilles en plastique et les cannettes, seuls les grands supermarchés seront obligés de collecter ces emballages. Voilà le scénario que prépare la ministre de l’Environnement Schauvliege pour le mois de septembre.

Consigne de 0,10 à 0,50 euro

Pour résoudre le problème des milliers de tonnes de déchets sauvages sur nos routes, dont le ramassage coûte annuellement 60 millions d’euros à la Flandre, le gouvernement flamand veut introduire une consigne sur les emballages de boisson vides. Ce dossier semble à présent s’accélérer : la ministre de l’Environnement Joke Schauvliege (CD&V) a fait élaborer un scénario prévoyant le prélèvement d’une consigne (0,10 à 0,50 euros) sur les cannettes et les bouteilles en plastique, quel que soit leur format.


A noter que dans ce scénario le consommateur devra rapporter ses bouteilles et cannettes usagées dans les grands supermarchés. Ces derniers seront donc obligés d’installer des machines à consignes (photo). Les supermarchés de proximité et les épiciers, ainsi que les fritures qui vendent des sodas, auront le choix de reprendre ou non les emballages vides. Ces plus petits commerces avaient déjà laissé entendre qu’ils ne disposaient pas de l’espace nécessaire pour un tel système.


« Toutefois je n’exclus pas que certains supermarchés de proximité décident de reprendre les cannettes, pour leur image par exemple, comme service envers leurs clients ou encore pour attirer ainsi de nouveaux clients », explique la ministre dans le journal Het Nieuwsblad.


Sauf imprévus, Schauvliege envisage de mettre l’introduction concrète d’obligation de reprise avec consigne à l’agenda du gouvernement flamand au mois de septembre. La ministre n’exclut pas qu’à terme le système s’étende aux bouteilles en verre et aux cartons à boisson.


Fevia et Comeos 'contre'

De leur côté, la fédération de l’industrie alimentaire Fevia et la fédération du commerce Comeos sont fortement opposés à l’introduction d’une consigne. Ils estiment que les coûts  d’un tel système seront répercutés sur le consommateur et que cela ne résoudra que partiellement le problème des déchets sauvages, car les déchets sauvages ne comportent « pas uniquement des emballages de boissons. »


Les deux organisations évoquent également la diminution du confort pour le consommateur : « Pour l’instant il dépose chaque semaine son sac bleu PMC sur le trottoir devant sa porte en attendant que les éboueurs passent. A l’avenir il devra donc apporter ce sac au supermarché. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

Back to top