Les supermarchés online sont mieux lotis qu’Amazon

Foto: Sundry Photography / Shutterstock.com

Les supermarchés connaissent un plus grand succès qu’Amazon lorsqu’il s’agit de courses online. Aux États-Unis, les clients de supermarchés réguliers semblent passer des commandes en ligne plus nombreuses et plus importantes que les clients d'Amazon.

 
Plus souvent et davantage auprès des supermarchés (internet)

Bien qu'Amazon soit le leader du marché américain des achats en ligne, les clients commandent plus souvent en ligne auprès de supermarchés ‘classiques’ dotés de services e-commerce, tels que le service ‘click&collect’ ou la livraison à domicile. Les clients Amazon commandent en moyenne 1,6 fois par mois, tandis que les clients des supermarchés commandent 1,9 fois par mois.

 

Le panier moyen est également plus important : 46 dollars par commande chez Amazon par rapport à 105 dollars auprès des supermarchés. Brick Meets Click a calculé que les clients qui utilisent les services de livraison et d’enlèvement des supermarchés dépensent 200 dollars par mois, alors que chez Amazon, ce montant n’atteint que 74 dollars.

 

Amazon n’est pas encore un véritable supermarché online

Cette année encore et par rapport à l’an dernier, le nombre de membres d'Amazon Prime qui font leurs courses sur la plateforme au moins une fois par mois a diminué, selon une étude réalisée par UBS. Les consommateurs semblent surtout utiliser ce service pour stocker des produits en vrac tels que de l'eau en bouteille, des snacks et des dosettes de café, mais Amazon est encore bien éloigné de son rêve de livrer des paniers complets au domicile des consommateurs, selon l’analyse de Grocery Dive.

 

De plus, AmazonFresh a dû mal à progresser. L'année dernière, le service a été retiré d’un grand nombre de marchés. Le retailer online collaborerait également avec des fabricants pour trouver des moyens permettant de réduire le nombre de petites commandes non rentables, par exemple en augmentant la taille des emballages. Cependant, l'acquisition de Whole Foods aurait dû avoir un effet contraire et rapprocher Amazon du commerce de détail.

 

Les supermarchés qui offrent des services de livraison et d’enlèvement en magasin peuvent s'attendre à une croissance de 25 à 30 % l'an prochain, bien au-delà de la croissance de 15 % prévue pour l'ensemble du marché de l'alimentation online. Les supermarchés omnicanal ont de l’avance car l'engagement numérique semble renforcer la fidélité des clients et donc augmenter les ventes en ligne et en magasin. Yael Cosset, chief digital officer chez Kroger, a récemment fait remarquer que les acheteurs qui utilisent le service de livraison et d’enlèvement d’une entreprise dépensent finalement plus au total.