Les syndicats de Match et Smatch déposent un préavis de grève

Vakbonden Match en Smatch dienen stakingsaanzegging in

La concertation concernant le plan de restructuration chez Match et Smatch, impliquant la suppression de 210 emplois, est dans l’impasse. Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 22 novembre.


Marche arrière

Selon les syndicats, les négociations n’avancent pas : la direction procéderait à un blocage et cacherait des informations. En outre les syndicats parlent d’une « marche arrière » de la direction concernant le calcul du salaire de référence pour les travailleurs qui tombent sous le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC), le suivi du plan de transformation et l’enveloppe formation prévue pour les employés licenciés.


En septembre le groupe Louis-Delhaize, auquel appartiennent les deux enseignes, annonçait une vaste restructuration, entraînant la fermeture de sept magasins Match et neuf magasins Smatch.


A l’issue d’un bureau de conciliation jeudi dernier les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 22 novembre. « Si aucun contact n’est pris, nous prendrons nos responsabilités et des actions seront menées avec les travailleurs dans l’entreprise », soulignent les syndicats, cités par le journal Sudinfo.