Lidl à la conquête des Etats-Unis dès 2018

Lidl à la conquête des Etats-Unis dès 2018

En 2018 Lidl envisage l’ouverture de dizaines de magasins aux Etats-Unis. Quelque 200 personnes sont déjà sur place pour préparer l’arrivée du discounter allemand. Par ailleurs Lidl investit 2,1 milliards d’euros dans ses activités britanniques.

« Les Etats-Unis, un marché stratégique »

Après des années de spéculations, Lidl a finalement dévoilé ses projets américains. Le discounter allemand confirme l’ouverture d’une cinquantaine de magasins aux Etats-Unis à partir de 2018. « Les Etats-Unis représentent un marché stratégique pour nous. Nous y démarrerons avec plusieurs dizaines de magasins », annonce le CEO Sven Seidel dans une interview avec le journal allemand Handelsblatt. Des points de vente sont prévus notamment en Virginie, en Caroline du Nord et du Sud, dans le Maryland et à Washington DC. Le coût de ce projet est évalué à plus 200 millions d’euros.


En ce moment quelque 200 collaborateurs préparent déjà les débuts américains  de Lidl (photo). Les futurs magasins reflèteront la récente évolution de la chaîne : une gamme un rien plus élevée dans des magasins plus agréables, tout en maintenant le caractère discount d’une gamme plus restreinte à bas prix.


Ainsi Lidl suit les traces de son grand rival Aldi. Ce dernier est déjà présent aux USA depuis près de 40 ans et compte atteindre le cap des 2.000 magasins d’ici 2018, soit 650 points de vente supplémentaires par rapport au réseau actuel.


L’année prochaine Lidl s’introduira également sur le marché lituanien et à partir de 2018 le discounter fera son entrée en Serbie, précise Sven Seidel.

 

Gros investissement en Grande-Bretagne

Mais avant cela, Lidl injectera 2,1 milliards d’euros dans son expansion britannique durant les trois années à venir. Lidl compte déjà 620 magasins en Grande-Bretagne, mais d’ici 2018 le réseau devrait compter 1.500 magasins, dont 280 à Londres.


Lidl dit étendre son réseau pour répondre à la demande des clients : « Nous sommes toujours impressionnés par le nombre de personnes qui nous demandent d’ouvrir un Lidl dans leur ville », explique Ingo Fischer, responsable des projets d’expansion chez Lidl UK.


L’an dernier Lidl UK a vu son chiffre d’affaires grimper de 21% à 4 milliards de livres sterling (5,65 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires total de la maison-mère Schwarz Gruppe s’élève à environ 78 milliards d’euros. Ainsi le groupe est devancé uniquement par l’américain Walmart et le français Carrefour. Du moins pour l’instant …

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top