Lidl 'étêté' nomme un nouveau président

Lidl 'étêté' nomme un nouveau président

Après le départ inopiné de deux têtes de la direction de Lidl, le CEO Karl Heinz Holland et le directeur des ventes Dawid Jaschok, le groupe vient de désigner Sven Seidel comme nouveau président.

Départ pour des raisons inconnues

Les raisons exactes du départ des deux hauts dirigeants n’ont pas été révélées. Dans un communiqué de presse le discounter allemand évoque « des opinions divergentes concernant la future orientation stratégique de l’activité. »


On ignore si le départ des deux hommes est lié. Selon le journal Lebensmittel Zeitung, Holland aurait désapprouvé le licenciement la semaine dernière de Jaschok, ce qui aurait provoqué des heurts avec Klaus Gehrig, le grand patron de la société mère Schawz Gruppe. Une confrontation à laquelle visiblement n’a pas survécu Holland, malgré sa longue carrière chez Lidl.


Holland (46 ans) travaillait depuis plus de 23 ans chez Lidl, dont 12 années au sein de la direction. CEO depuis 2008,  il était considéré comme l’artisan de l’expansion européenne de Lidl, qui d’après la rumeur s’apprête à se lancer aux Etats-Unis.


Une excellente réputation

L’arrivée de Holland aux commandes en 2008 a mis un terme à une période d’instabilité. Selon la rumeur son prédécesseur Wilfried Oskierski aurait dû céder sa place parce qu’il était jugé responsable du fameux scandale d’espionnage du personnel ; ce qu’a toujours démenti Lidl.

 

A présent la stabilité au sein du management semble à nouveau perturbée. Selon Lebensmittel Zeitung, Holland était un patron compétent, bien informé et fiable et jouissait d’une excellente réputation. D’où l’incompréhension face à ce départ soudain.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top