Lidl chauffe son nouveau magasin neutre en CO2 grâce à ses frigos

Lidl chauffe  son nouveau magasin neutre en CO2 grâce à ses frigos

Lidl a ouvert à Ixelles son premier point de vente neutre en CO2. La chaîne y applique une dizaine de techniques permettant d’économiser de l’énergie, dont la réutilisation de la chaleur des générateurs de refroidissement pour chauffer le magasin.

Récupération de la chaleur des générateurs de refroidissement

Dans ce magasin-pilote,  la chaleur résiduelle des générateurs de refroidissement est récupérée et réutilisée pour le chauffage au sol. Dans des circonstances normales cette source de chaleur devrait suffire à maintenir la température ambiante. Seul en cas de froid exceptionnel, une source de chauffage supplémentaire sera nécessaire. Les armoires frigorifiques sont du type ouvert « car des tests ont démontré que la différence de consommation d’énergie avec les frigos à portes est pratiquement inexistante. »


L’électricité est elle aussi en partie générée sur place : des panneaux solaires installés sur le toit du magasin fourniront 15% de l’énergie nécessaire.


Utilisation maximale de la lumière naturelle

Dans ce même souci d’économie d’énergie, la chaîne a opté pour un éclairage au moyen de lampes LED dans l’ensemble du magasin, une isolation épaisse (jusqu’à 24 cm) et un triple vitrage.


Par ailleurs des coupoles vitrées permettent une utilisation maximale de la lumière du jour. Le degré de luminosité naturelle est mesuré par des capteurs. S’il fait trop sombre, un éclairage supplémentaire se déclenchera.


Ces nouvelles techniques ont permis de réduire la consommation d’électricité de 27%, bien que le supermarché ait été agrandi de près de 20%.


Economie de CO2 de 58 tonnes

« En additionnant toutes ces économies d'énergies, les besoins totaux du nouveau magasin ont baissé de 38% par rapport à l'ancien. Cela signifie une économie de CO2 de 58 tonnes, équivalente aux émissions annuelles moyennes de 28 voitures », affirme Lidl.


Sur le parking Lidl a installé des bornes de recharge pour voitures et vélos, approvisionnées grâce aux panneaux solaires sur le toit. Les clients peuvent ainsi recharger leur batterie pendant qu’ils font leurs courses. Avec un forfait de 5 euros les clients pourront recharger leur véhicule un nombre illimité de fois jusqu’à fin 2015.


Lidl a également prévu une touche de verdure : du lierre grimpant et des fleurs aux couleurs jaunes et bleues  de l’enseigne orneront les murs nus et des buissons ont été plantés qui en été attireront les papillons.


D’ici un an ce projet-pilote sera évalué. Après quoi la chaîne déterminera quels seront les systèmes déployés dans d’autres magasins du réseau.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top