Lidl lance l’action ‘Mangez malin!’ pour les étudiants

Lidl lance l’action ‘Mangez malin!’ pour les étudiants

Afin d’être au mieux de leur forme durant le blocus et les examens, les étudiants doivent changer leurs habitudes alimentaires. Grâce à l’action ‘Mangez malin!’, le discounter Lidl, en collaboration avec le professeur Patrick Mullie, compte les y aider.

« Une alimentation saine est essentielle »

« Les examens c’est du sport de haut niveau, comparable à un décathlon pour un athlète », explique le professeur de la VUB et expert alimentaire Partick Mullie. « Chaque examen, chaque compétition, que vous ayez 8, 18 ou 24 ans, nécessitent un entraînement intensif, afin d’atteindre une performance optimale. Pour ce faire, une alimentation saine est essentielle. Vous n’allez tout de même pas vous gaver de frites et de fricadelles avant de courir un 1500 m ? Il en va de même pour les examens. »


A la demande de Lidl, le professeur Mullie a interrogé quelque 350 étudiants (de 18 à 21 ans) sur leurs habitudes alimentaires. Cette enquête a révélé que quasi tous les répondants ne mangeaient pas de manière équilibrée. Ainsi 99% des étudiants mangent trop peu de fruits et 94% trop peu de légumes. La plupart des étudiants consomment trop de viande, de sodas, de sucre et d’acides gras saturés.


L’action ‘Mangez malin!’

Le fer, le magnésium, le calcium, les vitamines C et B1 sont essentiels pour l’énergie et la faculté de concentration, afin de réaliser des performances optimales. Or ce sont précisément ces micronutriments qui semblent insuffisamment présents dans l’alimentation des étudiants. Il s’agirait surtout d’un manque de magnésium, de calcium et de vitamines B1.


C’est pourquoi le professeur Mullie a sélectionné pour Lidl une série de produits, facilement reconnaissables dans tous les supermarchés de la chaîne grâce au logo spécial ‘Mangez malin!’.


« Au travers de cette action ‘Mangez malin!’ nous démontrons que le choix d’une alimentation saine, pour mieux étudier et optimiser ses chances de réussir ses examens, est simple et ne coûte pas cher. Manger sain et malin durant toute une journée vous coûtera le prix d’un seul repas bon marché au restaurant », explique Pieterjan Rynwalt, porte-parole de Lidl.


« Une étude antérieure du professeur Mullie, pour le compte de Lidl, a démontré que des mesures facilitant l’accès à une alimentation saine, notamment le prix et le choix, motivent les étudiants à manger plus sain. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Back to top