Lidl rachète cinq magasins O’Cool

Lidl rachète cinq magasins O’Cool

Après Carrefour et Colruyt, cette fois c’est Lidl qui rachète  cinq magasins de la chaîne de produits surgelés O’Cool, actuellement en réorganisation judiciaire. Le syndicat libéral CGSLB menace de mener une journée d’action au mois de janvier si la direction n’entame pas rapidement les concertations avec les syndicats.

Une trentaine de magasins repris et cinq fermetures

Après Carrefour, qui a repris treize points de vente et le groupe Colruyt qui en a racheté sept, à présent c’est le discounter Lidl qui acquiert cinq magasins O’Cool. Il s’agit des points de vente situés à Alost (Aelbrechtstraat), Dison, Herentals, Houthalen et Nijlen. « L’affaire est quasiment conclue », commente le syndicat CGSLB.


Lidl pour sa part a confirmé la nouvelle : « Nous entamerons les travaux de rénovation aussi vite que possible et espérons pouvoir ouvrir les nouveaux magasins dans la deuxième moitié de 2013 », indique-t-on u siège central de Merelbeke.


Selon le syndicat libéral, des discussions seraient en cours avec Colruyt en vue de  l’acquisition de six magasins supplémentaires : à  Aubel, Boussu, Lanaken, Nivelles, Oosterzele et Sprimont. Colruyt pour sa part confirme être en pourparlers avec O’Cool, sans préciser pour autant le nombre, ni les emplacements des magasins. D’autre part cinq magasins (sur les  106 au total) auraient fermé leurs portes à Bouge, Deinze, Houthalen, Jodoigne et Tamise.


Journée d’action au mois de janvier

A présent les syndicats mettent la pression sur la direction d’O’Cool et menace de mener une journée d’action au mois de janvier si le management ne se met pas rapidement autour de la table pour négocier avec les syndicats. « Nous avons demandé une concertation par lettre recommandée, car par simple courrier nous n’obtenons pas de réponse », affirme le CGSLB.  « Nous avons fait référence à la règlementation qui les oblige à négocier dans un délai de deux semaines, mais selon eux cette règlementation  n’est pas d’application. »


La direction d’O’Cool ne souhaite pas de concertation avant le 15 janvier, précise le CGSLB. Le syndicat craint que d’ici là d’autres magasins seront repris « sans que nous puissions obtenir suffisamment de garanties pour le personnel. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Solides performances pour Albert Heijn, stabilité pour Delhaize au 4ème trimestre

24/01/2018

Ahold Delhaize a réalisé un quatrième trimestre satisfaisant, grâce aux solides performances d’Albert Heijn et Bol.com. En Belgique Delhaize continue de stagner.

Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Back to top