Lotus Bakeries progresse malgré la faiblesse de la livre sterling

Lotus Bakeries progresse malgré la faiblesse de la livre sterling
Shutterstock

Malgré la faiblesse de la livre sterling, le fabricant de biscuits Lotus Bakeries a réussi à faire progresser son chiffre d’affaires d’un pour cent.  Pourtant, Lotus avait une lourde base de comparaison suite à la croissance record réalisée en 2016.

Le spéculoos et les collations saines

Durant les six premiers mois de l’année 2017, le chiffre d’affaires de Lotus a augmenté de 256,4 millions à 258,9 millions d’euros.  Il était même question d’une croissance de 3% sur base comparable, et donc avant les effets de change.  Cela va satisfaire le CEO Jan Boone puisqu’il avait annoncé en début d’année que 2017 pouvait être une année de consolidation après l’année record de 2016.


La croissance en 2017 est principalement due à la forte vente des collations naturelles, mais la vente des gaufres Lotus a également continué sa progression.  « Actuellement, les produits sains et moins sains se confondent.  Un jour, les gens mangent une gaufre liégeoise chocolatée, et le jour suivant, ils veulent un produit sain et prennent une barre aux noix.  C’est ainsi.  Nos chiffres reflètent ce phénomène : les produits qui progressent le mieux sont nos collations saines aux fruits », selon le CEO Jan Boone.


L’exemple de Nutella

 « Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, nous voulons renforcer Lotus Biscoff, soit le spéculoos, encore davantage.  Nous allons investir dans de la publicité télévisuelle pour y construire l’histoire de la marque.  Je suis convaincu que nous allons pouvoir faire progresser nos principaux produits dans les pays où nous sommes déjà présents », affirme Boone.  Lotus souhaite ainsi prendre exemple sur la pâte à tartiner Nutella ou les biscuits Oreo de Mondelez qui sont connus dans le monde entier.


Pas uniquement le chiffre d’affaires, le bénéfice net a également fait un bond en avant : celui-ci a progressé de 3,3% à 31,9 millions d’euros.  Lotus s’attend à ce que les effets de ses récentes augmentations de prix destinées à compenser la faible livre sterling, seront perceptibles durant la seconde partie de l’année. 
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Ralentissement de la croissance chez Primark

18/01/2018

Durant le premier trimestre de l’exercice en cours le chiffre d’affaires de l’enseigne de mode irlandaise Primark a progressé de 7% à taux de change constants, voire même de 9% en incluant les effets de change.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Back to top