Lotus : forte croissance grâce aux investissements

Lotus : forte croissance grâce aux investissements

Grâce aux biscuits Dinosaurus et à son programme d’investissements, Lotus Bakeries a réalisé d’excellentes performances au cours du premier semestre de cette année, avec à la clé un bénéfice d’exploitation nettement plus élevé.

Les gaufres et le spéculoos également très prisés

Durant les six premiers mois de 2014, le chiffre d’affaires du fabricant de biscuits a augmenté de 5 % pour atteindre 167,8 millions d’euros.  L’entreprise attribue cette hausse à la croissance de quelques marques au sein du groupe.  Les biscuits Dinosaurus surtout se sont très bien vendus.


Lotus avait déjà acquis les droits du fameux biscuit pour enfants en 2012, mais n’a été autorisé à le commercialiser qu’en juillet 2013, date à laquelle expirait la licence de son concurrent LU. Ensuite, une vaste campagne publicitaire a été lancée en Belgique et en France.  Bien que LU ait tenté de riposter avec sa gamme de biscuits Aztec, cela n’aura pas suffi à freiner l’ascension des biscuits Dinosaurus.


A noter également les belles performances dans d’autres segments : durant l’année écoulée, les ventes de pâte à tartiner à base de spéculoos ont quintuplé au Royaume-Uni. En France, aux  Etats-Unis et aux Pays-Bas, les ventes de spéculoos et de pâte à tartiner à base de spéculoos ont également augmenté.  Par ailleurs le nouveau format des gaufres de Liège, qui existent maintenant en format mini, a permis une belle progression de la gamme des gaufres.

 

Augmentation du bénéfice

Et enfin, le programme d’investissements de ces dernières années a lui aussi eu un effet favorable sur les résultats.  Ce  programme comprenait notamment la restructuration des usines néerlandaises de pain d’épice, le déménagement de la production de frangipanes de Lembeke vers Oostakker et la création de nouvelles lignes de production de spéculoos à Lembeke.


Tout ceci a permis de générer un bénéfice d’exploitation récurrent de 22 millions d’euros, 16,9% de plus que l’année dernière.  Le bénéfice net, lui aussi,  a fortement augmenté de 19,4%, pour atteindre 16 millions d’euros.  « Le management est ravi de constater que, sous l’impulsion de ces investissements, la rentabilité du groupe a considérablement progressé durant l’année comptable en cours », précise Lotus dans un communiqué de presse.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top