Lotus ne reconstruira pas son usine incendiée de Meise | RetailDetail

Lotus ne reconstruira pas son usine incendiée de Meise

Lotus ne reconstruira pas son usine incendiée de Meise

Après l’incendie qui a ravagé son unité de production de gaufres à Meise, Lotus Bakeries ne reconstruira pas une nouvelle usine dans la banlieue bruxelloise. La production sera transférée à Courcelles.

71 emplois menacés

Le fabricant de biscuits Lotus ne reconstruira pas son site de Meise, après l’incendie qui a dévasté son unité de production le 3 juin dernier. Avec ses quatre lignes de production, l’usine de Meise fabriquait des gaufres liégeoises, des gaufres vanille et des gaufres Soft.


Il a été décidé de transférer les volumes vers l’usine de Courcelles (près de Charleroi), « en agrandissant les lignes de production au sein du bâtiment existant », indique le groupe. Dans cette optique il a été tenu compte « d’un maximum d’éléments, comme les investissements, les coûts de production, l’impact sur l’organisation et l’emploi, l’évolution du marché, les possibilités de croissance, etc. »


« Cette décision nous obligera à procéder au licenciement collectif de 66 ouvriers et de 5 employés », déplore le groupe.


Réaffectation maximale au sein du groupe

La direction de Lotus souligne qu’elle est disposée à « mener des négociations quant aux mesures d’accompagnement social. Nous pensons tout d’abord à la réaffectation au sein du groupe Lotus Bakeries. Actuellement nous recensons 36 postes vacants à Lembeke et 7 à Oostakker. L’augmentation des capacités de production à  Courcelles, occasionnerait la création de 38 emplois.  La direction serait prête à négocier des mesures de transition à cet égard. »


Un calcul rapide nous apprend donc que Lotus créerait 10 emplois nets supplémentaires. Une maigre consolation pour les 71 employés de l’usine touchée, car tous les autres sites de Lotus se situent loin de Meise (70 à 90 kilomètres). Reste donc à voir s’ils seront nombreux à postuler pour les postes vacants.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top