Luc Rogge, directeur général de Colruyt, fait ses adieux

Luc Rogge, directeur général de Colruyt, fait ses adieux

Lundi 20 janvier 2014 Luc Rogge quittera son poste de directeur général de Colruyt.  Le COO Frans Colruyt rependra temporairement la plupart de ses tâches, comprenant la direction des enseignes Colruyt, Okay et Bio-Planet.

A la retraite en toute discrétion

Bien que Luc Rogge ait déjà décidé de se retirer l’entreprise depuis plusieurs mois, son départ n’a été communiqué qu’hier. « Je suis reconnaissant envers  l’entreprise qui m’a permis d’acquérir une riche expérience. Je suis heureux de ce que j’ai pu bâtir avec la collaboration de nombreux collègues », déclare Luc Rogge : « Aujourd’hui je leur passe le flambeau en toute confiance. »


Au cours de sa carrière chez Colruyt Group, Rogge a occupé diverses fonctions de direction. Il fait ses débuts dans le groupe en 1978 en tant que spécialiste IT et sera ensuite successivement gérant d’un magasin Colruyt, directeur du personnel, directeur de l’entreprise de transformation de viande Vlevico et directeur logistique. En 1996 il  est nommé directeur général de Colruyt, OKay et Bio-Planet. Il était également membre du Conseil de direction de Colruyt Group depuis des années.


Frans Colruyt reprend temporairement les tâches de Rogge

La majeure partie des tâches de Luc Rogge sera reprise par le COO Frans Colruyt, qui dirige toutes les activités retail de Colruyt Group et à qui Rogge devait rendre compte. Cette solution n’est que temporaire : pour l’instant on ignore encore ce qui adviendra de cette fonction d’ici un an.

 

« Avant tout, je souhaite à Luc une retraite bien méritée et je tiens à le remercier au nom des plus de 25.000 collaborateurs de son engagement pour Colruyt durant toutes ces années », souligne Frans Colruyt. « Je rependrai  durant un an environ sa fonction de directeur général de Colruyt et les tâches qui y sont liées. Ainsi j’aurai un contact encore plus proche avec la principale activité du groupe, la formule Colruyt. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top