Maison Dandoy veut s’étendre hors Bruxelles

Maison Dandoy veut s’étendre hors Bruxelles

Mi-septembre Maison Dandoy ouvrait sa 8ème boutique à Bruxelles, la première selon un tout nouveau concept branché, grâce auquel l’entreprise familiale bruxelloise espère conquérir la Flandre et la Wallonie.

Expansion en gestion propre

La biscuiterie familiale bruxelloise Maison Dandoy, fondée en 1829, souhaite s’étendre hors Bruxelles et conquérir la Flandre et la Wallonie, grâce à son nouveau concept : un magasin de biscuits ‘épuré’ avec un bar à café, dont le premier a ouvert ses portes mi-septembre à la place Stéphanie à Bruxelles, non loin de l’avenue Louise). C’est ce qu’explique Alexandre Helson, fils du grand patron Bernard Helson et descendant de la septième génération, dans le magazine Trends.


C’est un rêve qu’Alexandre Helson veut réaliser depuis longtemps : il a clôturé ses études à Solvay avec une thèse sur la stratégie d’expansion de l’entreprise familiale, dans laquelle il s’était notamment penché sur le franchising comme option. Toutefois l’expansion ne se fera certainement pas par le biais de la franchise, affirme-t-il aujourd’hui : « Nous préférons ouvrir moins de magasins, mais des magasins en gestion de propre », afin de surveiller le concept de près. Pour l’instant il préfère ne pas (encore) donner de nombre précis.


L’entreprise familiale n’envisage pas l’ouverture de magasins à l’étranger, bien qu’en 2012 Maison Dandoy ait ouvert une boutique dans un centre commercial à Tokyo, en collaboration avec un partenaire local. Mais les choses en resteront là,  précise Alexandre Helson. « Nous sommes déjà présents à Paris, Londres et New York au travers de corners dans des grands magasins ». C’est cette stratégie que Maison Dandoy compte poursuivre, mais « l’expansion belge reste prioritaire ».


Maison Dandoy, qui depuis le 7 novembre a ouvert un popup-store dans la Stadsfeestzaal à Anvers, a réalisé un chiffre d’affaires de 5,6 millions d’euros en 2014, soit une croissance de 20% par rapport à l’année précédente. Le groupe emploie une soixantaine de personnes.

 

Tags: