Malgré sa croissance, Bio-Planet est en perte

Malgré sa croissance, Bio-Planet est en perte

Malgré sa croissance, Bio-Planet est en perte
Foto Colruyt Group

Le marché bio affiche une progression à deux chiffres et intéresse bon nombre de grands retailers du secteur food. Colruyt Group aussi mise pleinement sur son enseigne Bio-Planet, mais ses investissements entraînent de lourdes pertes.

Projets ambitieux

Bien que les supermarchés Bio-Planet de Colruyt Group aient vu leur chiffre d’affaires augmenter de 25% à 122 millions d’euros durant l’exercice comptable 2016-2017, la perte nette a atteint 4,8 millions d’euros, soit le double par rapport à 2015, écrit le journal De Tijd. Ces chiffres rouges sont en grande partie attribuables aux ambitieux projets d’expansion visant 40 points de vente d’ici 2022. Actuellement la chaîne compte 27 magasins et prévoit trois nouvelles ouvertures pour 2018. Afin de financer l’expansion, Colruyt a injecté 30 millions d’euros de capital frais dans sa chaîne bio au printemps 2017.


Bio-Planet détient environ 25% de l’ensemble du marché bio, qui en 2016 a généré 586 millions d’euros, selon les chiffres du VLAM (Office Flamand d'Agro-Marketing). Mais Bio-Planet n’est pas le seul acteur sur cet intéressant marché. Bon nombre de chaînes de supermarchés traditionnelles, comme Delhaize et Carrefour, proposent elles aussi des produits bios : ensemble elles représentent 41,5% du marché bio. Les discounters Aldi et Lidl investissent également dans le bio : leur part de marché progresse et s’élève actuellement à 9,4%. Quant au canal bio spécialisé, il représente 31%.


Ces dernières années les chaînes bios spécialisées se sont multipliées. Récemment par exemple Sequoia Bio & Natural Market a ouvert son septième point de vente à Hoeilaart, le premier magasin de l’enseigne en Flandre. La chaîne bio française Bio C’Bon détient deux magasins à Bruxelles et envisage de poursuivre son expansion. L’enseigne flamande Origin’o compte déjà 17 magasins et la coopérative bruxelloise Färm, qui a démarré en 2013, dispose de six magasins. En Flandre Bio Shop regroupe une vingtaine de magasins indépendants d’alimentation naturelle, alors que le Brabant wallon compte quelques petites enseignes bios tels que Bi’OK (4 points de vente) ou encore Biostory (2 magasins).

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Grèves spontanées dans 79 supermarchés belges de Lidl

26/04/2018

Ce mercredi des grèves spontanées ont éclaté chez Lidl partout en Belgique. Les employés se plaignent de la charge de travail trop élevée et ont débrayé après l’échec de la concertation avec la direction. 79 magasins sont restés fermés.

Carrefour et Système U négocient une alliance pour 5 ans

25/04/2018

Carrefour et Système U négocient une alliance pour cinq ans qui permettrait aux deux enseignes d’obtenir de meilleurs prix d’achat auprès des producteurs de biens de consommation. Le partenariat devrait aussi profiter aux filières agricoles.

« Le prix du chocolat ne peut être un tabou »

25/04/2018

La vente de produits fairtrade dans notre pays continue de grimper, en particulier dans le rayon chocolat. Tant mieux, car le secteur se trouve devant de grands défis. « Le chocolat ne disparaîtra pas, mais le prix du cacao doit augmenter. »

Becel passe (en partie) en mains belges

25/04/2018

Désormais la famille belge Frère aura également voix au chapitre chez Flora Food Group (FFG), la division margarine qu’Unilever cède à l’américain KKR. Le holding GBL injecte un quart de milliard d’euros et acquiert ainsi une participation de 3,7%.

Coca-Cola en croissance grâce au Light et au Zero

25/04/2018

Au premier trimestre Coca-Cola a vu chuter son chiffre d’affaires  de 16%, mais  dépasse néanmoins les attentes des analystes. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est élevée à 5%, grâce au relancement des boissons sans sucre.

Carrefour Belgique franchit le cap des 300 Express

24/04/2018

Demain soir, Carrefour fête l’inauguration de son 300ème Express en Belgique, le 92ème en région bruxelloise. Il s’agit d’un jalon d’autant plus important que ce nouvel Express Froissart redéfinit le concept de magasin destiné à une clientèle de passage.