Marks & Spencer élargit son offre pour les courses en ligne

Marks & Spencer élargit son offre pour un service de courses en ligne
Photo : March Marcho / Shutterstock.com

Marks & Spencer ajoute 750 nouveaux produits alimentaires à son assortiment, et ce, spécialement pour son lancement sur la plateforme de courses en ligne, Ocado, le mois prochain.

 

Plus de nourriture que Waitrose

C’est en septembre que débutera officiellement la collaboration entre la chaîne de grands magasins Marks & Spencer et le service de courses en ligne Ocado. M&S remplace la formule de supermarché haut de gamme Waitrose, mais est déterminé à surpasser son prédécesseur : 6 000 produits alimentaires différents font leur entrée sur la plateforme, alors que Waitrose n’en proposait « que » 4 000. Pour permettre cela, Marks & Spencer continue de développer rapidement son assortiment de produits alimentaires en y ajoutant encore 750 références.

 

Des centaines de nouveaux produits ont déjà fait leur apparition dans les magasins à travers le Royaume-Uni et d’autres sont encore attendus au cours des mois d’août et de septembre, rapporte Retail Gazette. L’accent est mis sur un nombre accru d’emballages familiaux, une plus large gamme de produits d’épicerie et d’entretien ainsi que davantage de produits biologiques. L’assortiment de viande surgelée, de légumes, de fruits et de sodas est également élargi.

 

Offre de base en vêtement

Lorsque vous commanderez vos courses en ligne sur Ocado, vous pourrez également acheter de nouveaux sous-vêtements, car Marks & Spencer propose également 1600 vêtements sur la plateforme. Il s’agit d’articles de base, tels que des sous-vêtements et des T-shirts, mais aussi des vêtements pour l’école en prévision de la rentrée scolaire. 

 

L’année dernière, Marks & Spencer a acheté 50 % des parts de la plateforme de courses en ligne Ocado pour 750 millions de livres sterling. Un an plus tard, l’entreprise commune fait donc son entrée auprès du grand public. Malgré la crise du coronavirus, les plans de lancement n’ont pas été retardés, selon le PDG Steve Rowe.