Marks & Spencer cultive des herbes fraîches en magasin

Marks & Spencer

Depuis hier, Marks & Spencer vend une variété d'herbes fraîches dans une de ses filiales londoniennes. Ces herbes sont cultivées sur place dans des unités agricoles verticales. Six autres magasins devraient faire de même cette année.


Internet of Things

Le projet est une collaboration avec la plateforme d'agriculture urbaine Infarm et a été déployé dans une filiale qui a rouvert ses portes dans le sud-ouest de Londres. Les clients peuvent y acheter du basilic, de la menthe, du persil et de la coriandre fraîchement cultivés. La chaîne de supermarchés a l'intention d'équiper six autres magasins londoniens de ces ‘mini serres’ avant la fin de l’année.

 

Infarm associe les unités agricoles verticales aux toutes dernières technologies ‘Internet of Things’ et à l'intelligence artificielle. Ceux-ci fournissent un écosystème contrôlé avec une quantité optimale de lumière, d'air et de nutriments pour les plantes. Chaque unité est télécommandée via une plate-forme qui apprend et effectue des réglages, de sorte que chaque plante croît mieux que la précédente.

 

Durabilité

Les ‘mini serres’ sont beaucoup plus efficaces et écologiques que l'agriculture traditionnelle : le système utilise 95% moins d'eau, 75% moins d'engrais et aucun pesticide. « La plateforme agricole innovante d'Infarm est un magnifique exemple de ce qui peut être réalisé lorsque des experts passionnés d’agriculture, d’alimentation et de technologie travaillent ensemble », déclare Paul Willgoss, directeur de la technologie alimentaire chez Marks & Spencer.

 

Fondée en 2013, Infarm est l'une des plus grandes plateformes agricoles urbaines du monde, produisant plus de 200.000 plantes par mois. La société opère actuellement au Royaume-Uni, où elle a implanté plus de 500 fermes urbaines de ce type dans des magasins et des centres de distribution, ainsi qu'en Allemagne, en France, au Luxembourg et en Suisse.