Mauvais départ pour les brasseurs belges en 2015 | RetailDetail

Mauvais départ pour les brasseurs belges en 2015

Mauvais départ pour les brasseurs belges en 2015

2015 démarre mal pour les brasseurs belges : durant les cinq premiers mois de l’année le marché brassicole a connu une baisse de 5% en termes de volume. La campagne ‘Fiers de nos bières’ doit remédier à cette situation.

Crise dans le secteur horeca et absence d’une Coupe du monde

« La météo médiocre au printemps, la crise persistante dans le secteur horeca et l’absence cette année d’un événement comme la Coupe du monde de football », voilà les raisons qu’évoquent Jean-Louis Van de Perre, président de la fédération des Brasseurs belges, dans le journal De Tijd, pour expliquer les résultats décevants. La différence avec 2014, lorsque le Championnat du monde de football avait boosté la consommation de bière, est grande.


Ainsi AB InBev dans son rapport annuel de 2014 soulignait à quel point  la Coupe du monde était une excellente occasion pour réunir les gens et mettre en avant leurs marques . « Budweiser était la bière officielle du championnat, et 14 de nos champions locaux, liés au football, ont eu recours à notre sponsoring afin de renforcer le lien avec le consommateur sur les marchés locaux », lit-on dans ce rapport. Mais malgré la Coupe du monde et le beau temps, la consommation nationale de bière en 2014 n’avait pourtant progressé que d’un modeste 0,4%.


Dès lors les brasseurs belges ont décidé de stimuler la consommation de bière, notamment via la campagne ‘Fiers de nos bières’. Mais en même temps les brasseurs se méfient du ‘tax shift’ dont on ne cesse de parler en ce moment. « Il est clair que notre secteur est en difficulté », affirme Jean-Louis Van de Perre dans le journal De Tijd. « Une augmentation des accises pourrait donc avoir des conséquences dramatiques pour les brasseurs et le secteur de l’horeca. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.

Delhaize lance un label alimentaire et distribue des fruits gratuits

18/04/2018

Afin de promouvoir un régime alimentaire plus équilibré, Delhaize ambitionne le lancement d’un label affichant clairement la qualité nutritionnelle d’un produit.

Le conflit sur les prix opposant Nestlé à Colruyt, Edeka et Intermarché touche-t-il à sa fin ?

17/04/2018

Colruyt, Edeka et Intermarché semblent se rapprocher d’un accord dans le conflit sur les prix qui les oppose à Nestlé : dans une nouvelle proposition le géant suisse fait des concessions. Entretemps les stocks des retailers commencent à s’épuiser.

Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains

17/04/2018

La lutte concurrentielle sur le marché du e-commerce français semble avoir entamé une nouvelle phase. Tant Carrefour que E.Leclerc ouvrent des points de retrait destinés aux piétons dans les centres-villes, appelés ‘drives piétons’.