Mauvais départ pour les brasseurs belges en 2015

Mauvais départ pour les brasseurs belges en 2015

2015 démarre mal pour les brasseurs belges : durant les cinq premiers mois de l’année le marché brassicole a connu une baisse de 5% en termes de volume. La campagne ‘Fiers de nos bières’ doit remédier à cette situation.

Crise dans le secteur horeca et absence d’une Coupe du monde

« La météo médiocre au printemps, la crise persistante dans le secteur horeca et l’absence cette année d’un événement comme la Coupe du monde de football », voilà les raisons qu’évoquent Jean-Louis Van de Perre, président de la fédération des Brasseurs belges, dans le journal De Tijd, pour expliquer les résultats décevants. La différence avec 2014, lorsque le Championnat du monde de football avait boosté la consommation de bière, est grande.


Ainsi AB InBev dans son rapport annuel de 2014 soulignait à quel point  la Coupe du monde était une excellente occasion pour réunir les gens et mettre en avant leurs marques . « Budweiser était la bière officielle du championnat, et 14 de nos champions locaux, liés au football, ont eu recours à notre sponsoring afin de renforcer le lien avec le consommateur sur les marchés locaux », lit-on dans ce rapport. Mais malgré la Coupe du monde et le beau temps, la consommation nationale de bière en 2014 n’avait pourtant progressé que d’un modeste 0,4%.


Dès lors les brasseurs belges ont décidé de stimuler la consommation de bière, notamment via la campagne ‘Fiers de nos bières’. Mais en même temps les brasseurs se méfient du ‘tax shift’ dont on ne cesse de parler en ce moment. « Il est clair que notre secteur est en difficulté », affirme Jean-Louis Van de Perre dans le journal De Tijd. « Une augmentation des accises pourrait donc avoir des conséquences dramatiques pour les brasseurs et le secteur de l’horeca. »

 

Tags: