Mesures d’aide de l’UE aux agriculteurs prolongées d’un an

Mesures d’aide de l’UE aux agriculteurs prolongées d’un an

L’Union européenne a confirmé que les mesures d’aide pour les agriculteurs touchés par le boycott russe, seront prolongées d’un an. Le programme d’aide se poursuit certainement jusqu’en juin 2016.

Recul des exportations

Les mesures d’aide ont été créées pour adoucir les effets du boycott russe. Depuis août 2014, la Russie interdit l’importation de produits en provenance de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Norvège. Ces pays s’étaient prononcés contre l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée et avaient émis des sanctions.

 

Ces mesures d’aide permettent surtout de garder le contrôle des prix. A cause d’une forte baisse des exportations, les agriculteurs risquent de se retrouver avec une offre excédentaire, ce qui fera fortement baisser les prix. L’Europe propose une aide financière aux agriculteurs qui décident de produire moins pour garder les prix à un nouveau supérieur.

 

Beaucoup d’agriculteurs ont également trouvé des détours pour quand même acheminer leurs produits en Russie. Les produits sont d’abord envoyés dans des pays qui sont autorisés à exporter vers la Russie. Là, on leur met de nouvelles étiquettes pour qu’ils puissent entrer en Russie.

 

Encore de bonnes nouvelles pour les agriculteurs belges

Et il y a encore de bonnes nouvelles pour les agriculteurs belges : les partenaires de la consultation de la chaîne de la fédération du commerce Comeos vont élaborer, en concertation avec les autorités de la concurrence, une proposition afin de réduire l’impact de la volatilité des prix à court et long terme.

 

A court terme, il y aura un soutien momentané des prix pour le secteur laitier et le secteur porcin. A long terme, il faudra prévoir un mécanisme de stabilisation auquel tous les maillons de la chaîne participeront. La proposition devra être élaborée d’ici fin août. Les parties espèrent ainsi contrer d’autres actions des agriculteurs belges.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold et Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America vont fusionner. L’entreprise fusionnée belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Back to top