Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles
Foto: samritk / Shutterstock.com

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

CA stable, bénéfice en baisse

La croissance réalisée par Metro au cours de sa première année sans les enseignes non-food Media Markt et Saturn (désormais regroupées sous Ceconomy) est minime : la croissance du chiffre d’affaires de 1,6%  à 37,1 milliards d’euros est attribuable en grande partie aux effets de change favorables. Sur base comparable le chiffre d’affaires n’a progressé que d’un modeste 0,5%.


La majeure partie de la croissance provient du grossiste Metro qui a enregistré une hausse du chiffre d’affaires de 3%. Par contre les ventes de l’enseigne d’hypermarchés Real continuent de baisser (en plus de la fermeture de certains magasins). Par ailleurs dans certains pays la situation de Metro reste problématique : la rentabilité est en recul en Belgique, aux Pays-Bas et en Russie.


En excluant les revenus exceptionnels suite à la scission, le bénéfice s’est établi à 583 millions d’euros, contre 495 millions d’euros l’an dernier. Le résultat d’exploitation (EBIT) est resté stable à 1,1 milliard d’euros.


Prêt pour une future croissance après une année mouvementée

Malgré tout Metro, le holding qui désormais chapeaute toutes les activités food et supermarchés de Real, Makro et Metro, se dit satisfait de l’année écoulée. Le président du conseil d’administration Olaf Koch qualifie l’exercice décalé 2016/2017 d’année de transition et entend accélérer le rythme de croissance. « Ce fut l’une des années les plus mouvementées et les plus importantes stratégiquement de l’histoire de Metro. Grâce à la cotation en bourse du nouveau Metro, nous avons posé les bases en vue de fournir encore davantage de focus, d’innovation et de croissance. Au final cela améliorera notre capacité de profit opérationnelle », explique-t-il.


Pour l’an prochain Koch table sur une croissance du chiffre d’affaires de 1,1% et une forte hausse de la rentabilité : selon Metro, le résultat d’exploitation brut, hors effets de change et immobilier, peut grimper de 10%, notamment en élargissant le service envers les clients du secteur horeca et en misant sur la digitalisation.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Carrefour et Système U négocient une alliance pour 5 ans

25/04/2018

Carrefour et Système U négocient une alliance pour cinq ans qui permettrait aux deux enseignes d’obtenir de meilleurs prix d’achat auprès des producteurs de biens de consommation. Le partenariat devrait aussi bénéficier les filières agricoles.

« Le prix du chocolat ne peut être un tabou »

25/04/2018

La vente de produits fairtrade dans notre pays continue de grimper, en particulier dans le rayon chocolat. Tant mieux, car le secteur se trouve devant de grands défis. « Le chocolat ne disparaîtra pas, mais le prix du cacao doit augmenter. »

Becel passe (en partie) en mains belges

25/04/2018

Désormais la famille belge Frère aura également voix au chapitre chez Flora Food Group (FFG), la division margarine qu’Unilever cède à l’américain KKR. Le holding GBL injecte un quart de milliard d’euros et acquiert ainsi une participation de 3,7%.

Coca-Cola en croissance grâce au Light et au Zero

25/04/2018

Au premier trimestre Coca-Cola a vu chuter son chiffre d’affaires  de 16%, mais  dépasse néanmoins les attentes des analystes. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est élevée à 5%, grâce au relancement des boissons sans sucre.

Carrefour Belgique franchit le cap des 300 Express

24/04/2018

Demain soir, Carrefour fête l’inauguration de son 300ème Express en Belgique, le 92ème en région bruxelloise. Il s’agit d’un jalon d’autant plus important que ce nouvel Express Froissart redéfinit le concept de magasin destiné à une clientèle de passage.

Nestlé a perdu les quatre doigts KitKat

23/04/2018

La forme des ‘quatre doigts’ de la barre chocolatée KitKat n’est pas assez emblématique pour en donner le droit exclusif à Nestlé.  La Cour de justice européenne met ainsi fin à une longue bataille juridique entre KitKat et Leo