Metro cherche à vendre ses activités chinoises

Metro wil Chinese activiteiten verkopen

Le géant du retail allemand Metro a l’intention de céder partiellement ses activités chinoises. Plusieurs acteurs de grande envergure ont déjà manifesté leur intérêt, dont Tencent (également candidat pour la reprise de Kruidvat).


Négociations

Le retailer allemand envisagerait de céder 80% de ses activités chinoises, à condition d’avoir une offre attrayante sur table. En Chine Metro détient 95 magasins Cas&Carry et a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros durant l’exercice 2017-2018. Une éventuelle cession devrait rapporter au moins 1,3 milliard d’euros.


Parmi les candidats intéressés, figurent de grands acteurs, tels que le géant d’internet Tencent, la chaîne de supermarchés locale Yonghui Superstores et la société d’investissement Citic. Metro a confirmé être en discussion avec des partenaires potentiels concernant l’avenir de son unité chinoise, mais n’a pas précisé à quel stade se trouvait le processus de négociation. Yonghui a indiqué avoir mené des discussions exploratoires avec Metro, mais n’a pas conclu d’accord. Tencent et Citic n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette affaire.


Metro n’est pas le premier retailer multinational à réorganiser ses activités chinoises : en 2017 McDonald’s a cédé le contrôle sur sa branche chinoise à un groupe d’investisseurs. En 2016 Yum! Brands, l’exploitant des restaurants  KFC et Pizza Hut, a logé sa division chinoise dans une entreprise séparée.