Metro dépasse les attentes

Le grossiste horeca allemand Metro a publié des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes. La division russe remonte la pente, mais la chaîne d’hypermarchés Real – mise en vente – continue de poser problème.


Croissance sur base comparable

Bien que le chiffre d’affaires du groupe ait reculé de 0,6% à 8 milliards d’euros, cette baisse est en grande partie attribuable aux fermetures de magasins et aux effets de change : sur base comparable il est en effet question d’une hausse de 2,3%. L’Europe de l’Ouest a enregistré une croissance de 1% et Europe de l’Est de +6,4%. En Russie le recul s’est limité à 2,4%, une très nette amélioration par rapport à la baisse de 8,9% de l’année auparavant. La restructuration commence à porter ses fruits et chaque mois les résultats s’améliorent, confie le groupe à Reuters. Grâce à d’importantes remises sur volume, le grossiste parvient à y attirer davantage de commerçants indépendants et de restaurateurs.


Metro est la maison-mère de Makro Cash & Carry et des grossistes horeca Metro au Benelux. Ces dernières années le groupe a été totalement chamboulé : la chaîne de grands magasins Kaufhof a été vendue, la division d’électronique Ceconomy (maison-mère de MediaMarkt) est devenue indépendante et la chaîne d’hypermarchés allemande Real est en vente, avec des troubles sociaux pour conséquence. Real a vu son chiffre d’affaires reculer de 1,5%, deux magasins ont fermé leurs portes et un candidat-repreneur a décroché, mais selon certaines rumeurs Amazon serait intéressé.