Metro désormais prêt à vendre Real à X+Bricks

Metro désormais prêt à vendre Real à X+Bricks

Les efforts continus du consortium gravitant autour de l’investisseur immobilier X+Bricks pour acquérir la filiale Real  de Metro semblent porter leurs fruits. Le groupe de grossistes allemand a confirmé qu’il mène des négociations exclusives avec le consortium et espère les achever d’ici la fin du mois de janvier.

 

Une lutte acharnée

Pendant longtemps, on a eu l’impression Redos remporterait la bataille que cette offre permettrait à Metro de conserver une participation dans Real. Entre-temps, les négociations entre Metro et Redos ont toutefois pris fin : selon Reuters, Daniel Kretinsky, l’actionnaire principal de Metro, aurait trouvé l’offre de Redos trop peu élevée.

 

Pendant ce temps, X+Bricks n’a pas abandonné le combat et a augmenté son offre le mois dernier. Aux dernières nouvelles, l’investisseur immobilier paierait 500 millions d’euros pour les activités opérationnelles de Real, la boutique en ligne et de quatre-vingts immeubles commerciaux. Au départ, certains des 277 magasins continueraient à s’appeler Real, mais avec le temps, la majorité des filiales seront vendues à des détaillants tels que Edeka, Kaufland, Rewe ou Tegut. Metro et X+Bricks souhaiteraient conclure la transaction d’ici fin janvier 2020.

 

Peut-être Kaufland s’est-il assuré que l’accord avec Redos était rompu. En tant que partenaire exclusif de X-Bricks, Kaufland a lié son destin au consortium parce qu’il veut reprendre 140 magasins Real.