Metro prévoit une reprise rapide de l’horeca

FotograFFF / Shutterstock.com

La fermeture de l’horeca continue de peser sur le grossiste Metro. Le chiffre d’affaires accuse un nouveau recul de 11,5% au cours du semestre écoulé. Mais le propriétaire du Makro se sent robuste.

 

Pire que l’an dernier

Le deuxième trimestre écoulé a de nouveau été défavorable au grossiste allemand Metro : le chiffre d’affaires a chuté de 11,9% à 5,1 milliards d’euros.  Il est notamment question d’une « baisse significative » de 21,5% en Europe occidentale, principalement l’horeca y est resté fermé en raison de la pandémie. C’est ce qu’affirme le tout nouveau CEO Steffen Greubel, qui a pris ses fonctions le 1er mai.


Sur le marché intérieur allemand, le chiffre d’affaires a régressé de 6,9%, alors qu’en Russie, le groupe enregistre une croissance soutenue de 4,0% en monnaie locale. Le chiffre d’affaires en monnaie locale a baissé 5,2% en Europe de l’Est, malgré une évolution positive en Ukraine, en Roumanie et en Turquie. Il est également en recul en Asie, de 3,1%.


Même si la pandémie était déjà présente au cours de la même période de l’année dernière, la direction de Metro souligne que le groupe avait enregistré à l’époque des résultats solides qui n’avaient été que « légèrement » affectés par les mesures sanitaires. Il faut donc prendre en considération une base de comparaison défavorable, selon elle. L’EBITDA ajusté pour la période a atteint 114 millions d’euros, en recul de quelque 5 millions d’euros.

 

Reprise rapide et nette

Les chiffres pour l’ensemble du semestre vont dans le même sens. Sur le marché national allemand, le chiffre d’affaires est en recul de 11,5% à 11,4 milliards d’euros. Le résultat brut retombe de 659 millions d’euros à 490 millions d’euros, mais plonge même dans le rouge une fois les effets de change pris en compte. L’EBITDA s’est ainsi établi à -120 millions d’euros, en recul de 20% par rapport à l’an dernier. Le résultat net fait enfin état d’une perte de 32 millions d’euros.


La vente de Metro China et de la division hypermarchés est entre-temps bouclée, ce qui va réduire les coûts à l’avenir. Steffen Greubel compte également sur une réouverture complète de l’horeca entre juin et août et prévoit une « reprise rapide et nette » du secteur. 


« Malgré l’environnement difficile auquel nous sommes confrontés, notre vision positive du secteur à long terme reste inchangée », a également déclaré Rafael Gasset, le COO. Il reste convaincu que Metro est bien positionnée et repose sur une base financière solide.