Miko : CA en hausse, mais bénéfice en baisse

Groeiend Miko maakt minder winst
Miko

En 2018 Miko, actif dans le secteur du café et des emballages, a vu son chiffre d’affaires progresser de 2,5%. Néanmoins le bénéfice est en baisse, suite à quelques reprises et investissements.


Reprises dans trois pays

L’an dernier Miko, spécialiste du café et  producteur d’emballages en matière synthétique, a réalisé un chiffre d’affaires de 209,9 millions d’euros, soit une hausse de 2,5%. En revanche l’Ebitda et le bénéfice net ont chuté de respectivement 11,8% et 18%. Selon Miko, ces baisses s’expliquent par des facteurs non-récurrents : en les excluant, l’Ebitda est resté stable et le bénéfice net a grimpé de 8,42%.


Les facteurs non-récurrents qui ont pesé sur le résultat sont essentiellement des reprises et des investissements. Miko a repris l’entreprise de café danoise Maas, en difficulté, d’où un effet négatif de 1,07 million d’euros sur l’Ebitda. Le groupe a également racheté le norvégien Kaffebryggerriet, qui se focalise sur le service café dans le segment des bureaux, et le britannique The Office Coffee Company.


En outre Miko a investi plus de 2 millions d’euros dans de nouvelles technologies au sein de son département de matières synthétiques, dont 1,2 million d’euros de préinvestissements nécessaires dans le cadre d’un gros contrat conclu dans le courant de l’année 2018.


Optimiste pour l’avenir

Miko est convaincu que les reprises, le gros contrat et les investissements précités stimuleront les résultats de 2019. L’entreprise est optimiste pour l’avenir et promet un dividende en hausse de 10% à ses actionnaires. De plus, le groupe prévoit un budget de 19,3 millions d’euros pour de nouveaux investissements.


Le groupe Miko se focalise sur deux activités clés : le service café et la production d’emballages en matière synthétique pour l’industrie de l’alimentation et de la santé. Le groupe est présent dans treize pays avec ses propres entreprises.