Moins de légumes en raison du mauvais temps en Espagne

Shutterstock.com

Il est actuellement très compliqué pour les supermarchés belges de stocker suffisamment de « légumes espagnols ». En cause : l’offensive hivernale qui a frappé de plein fouet le sud de l’Europe.

 

« Pas un problème structurel »

L’hiver, les légumes les plus populaires comme les concombres, les tomates, les poivrons, les aubergines, les courgettes, les choux-fleurs et les brocolis viennent principalement d’Espagne. Mais les supermarchés ont actuellement les plus grandes peines à s’approvisionner en quantité suffisante. « La plupart de nos légumes proviennent des régions de Murcie et d’Almeria. Même si ces régions n’ont pas été touchées par la neige, les températures très froides et le gel y ont ralenti la croissance des légumes », a expliqué Silja Decock, porte-parole de Colruyt, dans De Tijd. De plus, les fortes chutes de neige dans le reste du pays ont provoqué des problèmes de transport.

 

Si certains légumes ne sont déjà plus disponibles dans plusieurs magasins, Colruyt ne craint pas de problème structurel. « Grâce aux contacts que nous entretenons avec nos acheteurs et du fait que nous achetons également des légumes en Italie, nous pouvons toujours proposer à nos clients suffisamment de produits de qualité. »

 

Hausse des prix ?

Carrefour aussi doit faire face aux conséquences d’un hiver particulièrement rude en Espagne. « Nous aussi recevons moins de légumes que d’habitude », explique Aurélie Gerth, porte-parole de Carrefour. Il y a deux ans, la chaîne de supermarchés a conclu un partenariat avec Greenyard, où l’on constate aussi que les camions atteignent plus difficilement la Belgique. Mais la situation devrait se normaliser peu à peu.

 

Cette relative pénurie pourrait cependant provoquer une hausse des prix. « Car toute la filière est impactée », justifie Dennis Duinslaeger, porte-parole de Greenyard. Selon Colruyt, les prix d’achat sont déjà beaucoup plus élevés que la normale.