Montée des prix des fruits et légumes ‘grâce’ aux Chinois

Montée des prix des fruits et légumes ‘grâce’ aux Chinois

Les fruits et légumes risquent de connaître bientôt une forte montée des prix, suite à la prospérité grandissante de la classe moyenne en Chine, en Inde et d’autres pays émergents, d’où également une demande croissante de fruits et légumes de qualité. Bonne nouvelle pour les cultivateurs belges et pour l’exportation, moins bonne nouvelle par contre pour les commerçants et les consommateurs.

Les fruits et légumes belges ont la cote en Chine

« Le marché mondial des fruits et légumes est en train de changer radicalement », explique Theo de Kook, CEO du commerce de gros Univeg dans le journal De Tijd. « Cette dernière année surtout, nous constatons une réelle accélération : l’Asie et le Moyen-Orient réclament une part de plus en plus importante. »


L’exportation vers ces régions en pleine croissance connaît une progression à doubles chiffres. Selon le CEO cela aura « incontestablement un impact sur le prix que nous payons. Les cultivateurs disposent ainsi d’un autre débouché que le marché européen et par conséquent ils seront plus exigeants. » Concrètement : ils vendront plus chère leur marchandise.


Tony Debock, manager de la division fruits et légumes chez Colruyt, confirme cette tendance : « Dans un premier temps le prix des fruits et légumes est déterminé par les volumes disponibles, c.-à-d. d’après les récoltes et les saisons. Mais de plus en plus de pays exigent des produits de qualité supérieure.»


D’autre part dans les pays émergents non seulement la demande de produits étrangers est en forte  hausse, mais également la demande de produits locaux de qualité, ce qui entraînera donc une baisse de l’exportation (par exemple de pomelos venant de Chine). Les prix de ces produits risquent donc également d’augmenter.


Bonne nouvelle pour les cultivateurs

« Plus les gens sont prospères, plus ils veulent le montrer. Comme c’était le cas chez nous autrefois avec les oranges et les bananes, mais en Chine il y a la puissance des chiffres », commente Philippe Appeltans de l'association des coopératives horticoles belges.  Pour le secteur c’est une bonne nouvelle : « Quatre cinquième des fruits durs belges (pommes, poires) est déjà  destiné à l’exportation, notamment vers le Japon, le Moyen-Orient et de plus en plus vers la Chine », précise Appeltans.


Seule consolation: pour les produits frais du jour comme les framboises et les fraises, on en arrivera pas là, selon Appeltans, « car ces fruits nécessitent un transport aérien qui coûte cher. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top