Nestlé augmente le salaire minimum | RetailDetail

Nestlé augmente le salaire minimum

Nestlé augmente le salaire minimum

Nestlé est la première entreprise en Grande-Bretagne a augmenter le salaire minimum de tous ses employés à un montant supérieur au salaire minimum légal. Toutefois l’application de cette mesure risque de prendre encore un certain temps.

Encore 3 années d’attente pour les intérimaires

Au Royaume-Uni, le salaire minimum légal à l’heure actuelle est de 6,31 livres sterling par heure (7,9 euros). Nestlé a promis de rétribuer ses employés à hauteur de 7,65 livres sterling par heure (9,5 euros) et à Londres, où la vie est nettement plus chère, le salaire minimum atteindra les 8,8 livres sterling par heure (près de 11 euros).


L’entreprise a également promis de payer le salaire minimum aux jeunes diplômés et aux stagiaires, qui suivent le programme Fast Start de l’entreprise. Selon un porte-parole de l’entreprise, il faudra peut-être jusqu'à trois ans avant que le personnel temporaire, près de 800 personnes chez Nestlé en Grande-Bretagne, puisse également bénéficier de ce salaire minimum plus élevé.  En effet, les bureaux d’intérims ont jusqu’à décembre 2017 pour s’adapter.


« La bonne décision »

« En tant que grand employeur au Royaume-Uni, nous sommes certains d’avoir pris la bonne décision. Ce n’est pas uniquement bénéfique pour nos employés, mais également pour les communautés dans lesquelles ils travaillent et vivent », précise Fiona Kendrick, CEO de Nestlé UK & Irlande, dans le journal britannique The Telegraph.

 

Au Royaume-Uni, les critiques concernant le salaire minimum ne cessent d'augmenter. La semaine dernière, 33.000 employés de Tesco ont signé une pétition dans laquelle ils demandent une augmentation du salaire minimum. Nestlé est la première grande entreprise à revoir spontanément le salaire minimum à la hausse.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


The Belgian Chocolate House ouvre son premier magasin urbain belge

19/07/2018

The Belgian Chocolate House (le plus grand retailer chocolatier au monde avec pas moins de 1.000 de tonnes de chocolat par an) ouvre sa première boutique située dans une rue commerçante belge. Les clients peuvent également y consommer sur place.

Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

Illy est courtisé par Douwe Egberts et Nestlé

18/07/2018

Pour l’instant, la fin des mouvements de consolidation dans le secteur du café n’est pas en vue. Tant JAB que Nestlé s’intéressent à l’entreprise italienne Illycaffè, mais il n’est pas certain que la famille veuille vendre la société.

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.