Nestlé augmente le salaire minimum

Nestlé augmente le salaire minimum

Nestlé est la première entreprise en Grande-Bretagne a augmenter le salaire minimum de tous ses employés à un montant supérieur au salaire minimum légal. Toutefois l’application de cette mesure risque de prendre encore un certain temps.

Encore 3 années d’attente pour les intérimaires

Au Royaume-Uni, le salaire minimum légal à l’heure actuelle est de 6,31 livres sterling par heure (7,9 euros). Nestlé a promis de rétribuer ses employés à hauteur de 7,65 livres sterling par heure (9,5 euros) et à Londres, où la vie est nettement plus chère, le salaire minimum atteindra les 8,8 livres sterling par heure (près de 11 euros).


L’entreprise a également promis de payer le salaire minimum aux jeunes diplômés et aux stagiaires, qui suivent le programme Fast Start de l’entreprise. Selon un porte-parole de l’entreprise, il faudra peut-être jusqu'à trois ans avant que le personnel temporaire, près de 800 personnes chez Nestlé en Grande-Bretagne, puisse également bénéficier de ce salaire minimum plus élevé.  En effet, les bureaux d’intérims ont jusqu’à décembre 2017 pour s’adapter.


« La bonne décision »

« En tant que grand employeur au Royaume-Uni, nous sommes certains d’avoir pris la bonne décision. Ce n’est pas uniquement bénéfique pour nos employés, mais également pour les communautés dans lesquelles ils travaillent et vivent », précise Fiona Kendrick, CEO de Nestlé UK & Irlande, dans le journal britannique The Telegraph.

 

Au Royaume-Uni, les critiques concernant le salaire minimum ne cessent d'augmenter. La semaine dernière, 33.000 employés de Tesco ont signé une pétition dans laquelle ils demandent une augmentation du salaire minimum. Nestlé est la première grande entreprise à revoir spontanément le salaire minimum à la hausse.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top