Nestlé : chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux objectifs | RetailDetail

Nestlé : chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux objectifs

Nestlé : chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux objectifs

Avec une croissance organique de 4,2%, les résultats de Nestlé sont légèrement inférieurs à l’objectif annuel de 5% que s’était fixé le groupe. En raison de la force du franc suisse, le CA a régressé de plus de 5% et s’établit à CHF 20,8 milliards.

Les conditions restent difficiles en Europe

Nestlé subdivise ses résultats en six segments opérationnels : trois zones géographiques (Europe, Amériques et Asie-Océanie-Afrique) et trois ‘business units’ (Nestlé Waters, Nestlé Nutrition et un trio d’autres activités, dont Nespresso).


Dans la zone Europe, Nestlé continue d’éprouver des difficultés : le chiffre d’affaires organique y a chuté à CHF 3,53 milliards (-0,8%). L’Espagne et le Portugal présentent « des signes encourageants de reprise», mais « la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont connu un début d’année plus lent. » En Europe de l’Est, la Russie affiche une forte croissance, mais le reste de la région souffre de « l’instabilité et des incertitudes actuelles ».


L’Asie, l’Océanie et l’Afrique enregistrent la plus forte croissance autonome (+5,3%) avec un chiffre d’affaires de CHF 4,44 milliards. Belle performance aussi en Amérique du Nord et du Sud – qui avec un CA de CHF 6 milliards demeure la zone principale – où Nestlé réalise une croissance de +4,1%.


Comparativement les trois ‘business units’ font nettement mieux : Nestlé Waters a vu son chiffre d’affaires augmenter de 6,2% à CHF 1,6 milliard ;  Nestlé Nutrition réalise un CA de CHF 2,3 milliards (+6,4%) et le trio Nestlé Professional – Nespresso – Nestlé Health Sciences enregistre un CA de CHF 2,9 milliards (+6,4%).


Perspectives confirmées pour 2014

La croissance organique de 4,2% est la plus faible croissance trimestrielle depuis 2009, après une année 2013 elle aussi modeste. « Notre croissance organique dans les premiers mois de l’année est en ligne avec nos prévisions, davantage conduite par les volumes que par les prix », commente le CEO belge Paul Bulcke (photo).


Le CEO confirme néanmoins les perspectives sur l’ensemble de l’année 2014 : une croissance autonome d’environ  5% et une amélioration des marges et de la rentabilité, et ce « malgré le renforcement continu du franc suisse. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

Selon le modèle français, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes.  Le lait coûtera 1,05 €, ce qui permet aux agriculteurs d’obtenir une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Le groupe d’achat européen Agecore met la pression sur Nestlé

16/02/2018

Le groupe d’achat européen Agecore menace de retirer 160 produits Nestlé de sa liste à moins que l’entreprise suisse n’octroie de meilleures conditions.  Les entreprises Colruyt, Coop et Edeka font notamment partie du groupe Agecore. 

Un solide second semestre propulse les ventes de Danone en 2017

16/02/2018

Danone a clôturé son exercice 2017 avec une croissance comparable de 2,5%, surtout grâce à un solide second semestre durant lequel le chiffre d’affaires comparable a progressé de 4,2%.

Aldi Nord et Süd ne fusionnent pas, mais vont collaborer ensemble

16/02/2018

En Allemagne, Aldi Nord et Aldi Süd envisagent la possibilité de collaborer ensemble au niveau des départements achats et marketing.  Les deux entreprises démentent néanmoins l’éventualité d’une fusion future.

Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

Back to top